Entre Jason Mraz et la Corée du Sud, c’est une histoire d’amour qui dure. Le chanteur, qui s’y est produit sept fois en huit ans, y est plus connu que presque toutes les autres pop stars internationales, écrit le Korea Herald.

Entre deux concerts à Séoul, lundi 24 novembre, Jason Mraz était interviewé sur la chaine câblé JTBC. «Vous soutenez ouvertement le mariage des couples de même sexe, que diriez-vous aux opposant.e.s?», demande le présentateur Sohn Suk-hee (à 9’30 dans la vidéo ci-dessous). «Nous évoluons en permanence, répond Jason Mraz, nous changeons tout le temps, nous grandissons, nous mûrissons, et traiter les gays et les lesbiennes comme des citoyen.ne.s de seconde classe, comme s’ils et elles n’étaient pas égaux, c’est suivre une éducation à l’ancienne, une tradition ancienne.»

«Parfois l’éducation à l’ancienne a raison», insiste le journaliste. «Oui, parfois, c’est vrai», admet le chanteur, qui cite le cas de l’agriculture. «Mais, poursuit-il, en ce qui concerne l’humain, l’expérience humaine, tout le monde mérite une expérience équitable dans la vie, quelle que soit la façon dont on est né. Tout le monde mérite d’être traité de façon équitable.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪[인터뷰] 제이슨 므라즈 « 음악, 세상 바꿀 수 있다고 믿어 »‬

Selon un sondage Gallup de 2013, cité par Gay Star News, 59% des Coréen.ne.s estiment que l’homosexualité ne devrait pas être acceptée par la société. La Corée du Sud évolue lentement (lire Pas gay, l’amour en Corée… [Des rives orientales]), mais elle avance. En octobre, le maire de Séoul, Park Won-soon, qui pourrait se présenter à l’élection présidentielle de 2017, a affirmé son désir de voir son pays ouvrir le mariage aux couples de même sexe.

Engagé auprès de Human Rights Campaign (HRC) et du True Colors Fund de Cyndi Lauper, Jason Mraz ne manque jamais une opportunité de rappeler son soutien à la communauté LGBT. En juillet dernier, dans une très belle interview à The Advocate, il affirmait: «Le coming-out est la chose la plus cool que quelqu’un puisse faire».