[Mise à jour, 15h10] Ajout de la vidéo Chères personnes cisgenres
[Mise à jour, 16h30] Ajout de l’événement organisé à Bordeaux
[Mise à jour, 20 novembre] Ajout d’une projection organisée à Lyon et du rassemblement à Nice

Comme chaque année, le TDoR ou journée internationale en souvenir des victimes de la transphobie commémore le 20 novembre la mémoire des personnes trans’ assassinées de par le monde. Selon le Trans Murder Monitoring, 226 meurtres transphobes ont eu lieu au cours des douze derniers mois, un nombre clairement en deçà de la réalité, puisque les données n’ont été collectées que dans certains pays. L’an dernier à cette occasion, l’auteur Jayrôme C. Robinet (du blog Ich Bin Ein Berliner Queer) avait publié une vidéo intitulée Chères personnes cisgenres, inspirée par l’artiste de spoken word Denice Frohman, dans laquelle il raconte avec autant de force que d’émotion, ce qu’expérimentent au quotidien les personnes trans’:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Chères personnes cisgenres – Hommage à Denice Frohman, Dear straight people

 

Cette année, à Paris, à Lyon, à Toulouse, et dans de nombreuses autres villes, les associations se sont mobilisées pour célébrer cette journée de mémoire et de solidarité et rompre le silence autour de ces assassinats.

En région Provence Alpes Côte d’Azur, plusieurs associations organisent ensemble des événements dans plusieurs villes de la région à Carpentras, Marseille et Nice. À Marseille se tiendra la projection du film Transamerica, au cinéma Les Variétés, précédée par la présentation par la chercheuse Karine Espineira du rapport Transphobie et les résultats de l’enquête «Mission transphobie: témoigner» à l’initiative du Comité Idaho et République & Diversité, en partenariat avec la mairie de Paris. Des places sont à gagner pour assister à cette séance (plus d’informations sur le blog de @Annabel ). À Nice, c’est le documentaire Yo Indocumentada d’Andrea Baranenko qui sera projeté à 20h au cinéma Mercury, en présence des militant.e.s de l’association des Transgenres de la Côte d’Azur (ATCA) et de Polychromes. Juste avant à 18h30, un rassemblement aura lieu place du Palais de Justice organisé par le Centre LGBT Côte d’Azur et par l’association ATCA. Au lendemain du TDoR, le 21 novembre, un débat aura lieu à Carpentras à partir de 19h30 au café citoyen Le Point de Lumière sur le thème «Transidentité et genre: la société actuelle nous laisse-t-elle la liberté d’être nous mêmes?», en présence des militant.e.s de SOS homophobie. Plus d’informations sur le site d’SOS homophobie Paca.

À Nantes, plusieurs événements (atelier drag-king, projection-débat, table ronde) ont été organisés toute la semaine en vue de la cérémonie du TDoR qui se tiendra à l’Espace Simone de Beauvoir à 20h30. Elle sera suivie d’une soirée cabaret autour de la transidentité avec Vanessa et Sophie. Plus d’informations sur le site de l’Espace Simone de Beauvoir.

Rennes aussi a mis en place plusieurs rendez-vous culturels avant le TDoR, notamment autour des films et de documentaires. Le 20 novembre, c’est Boys Don’t Cry, qui sera projeté avant un débat et Breakfast on Pluto, le 25 novembre. Plus d’informations sur le site du centre LGBT de Rennes.

À Strasbourg, une exposition sur la transidentité sera visible du 20 au 30 novembre au centre LGBTI La Station. Le 28 novembre, aura lieu une présentation du livre Une autobiographie transsexuelle (avec des vampires) de Lizzie Crowdagger. Plus d’informations sur le site de La Station.

À Toulouse, le TDoR aura lieu dans le cadre du festival des Transidentités, qui a débuté en octobre. Une soirée conviviale spéciale TDoR ouverte à tous et toutes aura lieu à la Luna Loca le 21 novembre, pendant laquelle seront prononcés plusieurs discours. Le 22 novembre, une table ronde politique avec des acteurs locaux se tiendra à partir de 15h, à l’auditorium de l’Espace des diversités sur le thème du changement d’état-civil. Le 25 novembre, une soirée consacrée aux questions de santé trans’, plus particulièrement adressées aux médecins et professionnel.le.s de santé se tiendra à partir de 21h à la Maison de la Citoyenneté. Enfin, le 29 novembre, des ateliers drag king et drag queen seront animés par Victor et Khaleb à l’Espace des diversités (inscription par mail). L’exposition «la Cissexualité, ce douloureux problème: quand les minorités viennent nommer et questionner la norme» par Naiel sera visible jusqu’au 24 novembre à l’Espace des diversités. Plus d’informations sur le site d’Arc-en-ciel Toulouse.

À Lille, l’association En-Trans appelle au rassemblement de 17h à 18h, place de l’Opéra, et invite les participant.e.s à venir avec des bougies pour symboliser leur recueillement.

À Lyon, l’association le Jardin des “T“ vous invite au concert de Thomas Polly, jeune chanteur pop très prometteur, au théâtre La Boîte à gants à 20h30, qui précédera un temps de rencontres et de discussion. Les associations Chrysalide et AIDES, partenaires au sein du collectif CST+, organisent quant à elle une soirée Trans’ & VIH, pour aborder les risques liés aux infections sexuellement transmissibles spécifiques aux personnes trans’. Cette rencontre commencera à 19h dans les locaux de AIDES. Enfin, le Collectif libertaire pour le TDoR organise une projection d’un film retraçant l’histoire de Gwen Araujo, à partir de 19h à La Plume Noire.

À Bordeaux, une conférence sur la transphobie sera organisée par le centre LGBT le Girofard à 18h à l’Hôtel de Ville, dans le cadre de la Quinzaine de l’égalité, de la diversité et de la citoyenneté, en présence de Stéphanie Nicot, présidente de la Fédération LGBT et co-fondatrice de l’Association nationale transgenre (ANT), Jean-Bernard Geoffroy, avocat et président du Réseau d’aide aux victimes d’agression et de discrimination (Ravad), et Johana Dagorn-Goitisolo, spécialiste des violences et du sexisme en milieu scolaire. La rencontre sera suivie de la signature de la charte Trans Respect par les journalistes des médias locaux, qui s’engageront à traiter de façon respectueuse et éclairée les questions trans’ dans l’exercice de leur travail. Plus d’informations sur le site du Girofard.

À Paris, un rassemblement organisé par le collectif Existrans se tiendra entre 18h et 20h sur le Parvis de l’Hôtel de Ville. Plus d’informations sur la page Facebook de l’événement. À cette occasion, l’Inter-LGBT a publié sur son site une infographie pour sensibiliser à la transphobie et à ses conséquences sur la vie des personnes.

serographie

Photo Karine Pelgrims