Benjy, le taureau gay, pourra finir ses jours tranquille. Il fallait 5000 livres sterling (environ 6200 euros) pour lui permettre de quitter le comté de Mayo, en Irlande, et d’aller vivre au Hillside Animals Sanctuary, au Royaume-Uni. Le scénariste américain Sam Simon, co-auteur des Simpson, a versé la somme nécessaire à la survie de l’animal, qui risquait d’être envoyé à la boucherie par l’éleveur qui l’avait acheté. Benjy, en effet, est plus attiré par les autres taureaux que par les vaches, ce qui, pour un reproducteur, est un problème (lire Benjy, le taureau homo, sauvé grâce à la mobilisation?).

Sam Simpson a découvert en 2012 qu’il était atteint d’un cancer du colon incurable. Il a alors décidé de faire don de sa fortune à différentes œuvres de charité, notamment des organisations de défense des animaux, notamment PETA. «PETA m’a raconté l’histoire de Benjy, et je me suis senti obligé d’aider, a-t-il expliqué. Tous les animaux qui finissent dans l’industrie de la viande ont un destin dramatique, mais tuer ce taureau parce qu’il est homosexuel aurait été une double tragédie.

«Je suis enchanté d’aider PETA et Animal Rights Action Network (ARAN) à faire en sorte que le destin de Benjy soit dans un refuge plutôt que dans un sandwich.»

Il a également créé une fondation qui «sauve la vie des chiens pour enrichir la vie des humains», que ce soit en aidant des vétérans à lutter contre le stress post-traumatique ou en formant des chiens à aider des personnes sourdes ou malentendantes dans leur vie quotidienne. Découvrant que sa vie se prolongeait au-delà des trois mois annoncés, Sam Simon s’est investi dans d’autres projets, notamment pour aider les familles pauvres dans les centre-villes.

En parallèle, l’appel à dons lancé par ARAN et TheGayUK a recueilli plus de 4000 livres (environ 5000 euros). Si Benjy n’a plus besoin de cet argent, la somme récoltée devrait être utilisée par ARAN et le Hillside Animals Sanctuary pour d’autres actions.

Photo Capture