La semaine dernière, le magazine LGBT suisse 360° s’inquiétait de ce qu’en ne la condamnant pas, la Suisse tolère l’homophobie (lire La Suisse au point mort contre les discours de haine homophobes et transphobes). Depuis, deux initiatives parlementaires ont été approuvés par la commission des Affaires juridiques du Conseil national, qui visent à lutter contre les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

Les textes, émanant l’un du socialiste valaisan Matthias Reynard, l’autre du canton de Genève, avaient tous deux été déposés en 2013 et repoussés respectivement cet été et en septembre par la commission des Affaires juridiques de l’autre chambre du Parlement, le Conseil des États (lire Suisse: La tentative de sanctionner les propos homophobes échoue).

Ils pourront désormais être débattus en séance plénière du Conseil national, souligne 360°. «Ce ne sont que des victoires d’étape», met néanmoins en garde Didier Bonny, co-auteur du texte genevois, sur son blog, qui rappelle les votes négatifs du Conseil des États. Une approbation en plénière du Conseil national obligerait le Conseil des États à se prononcer à nouveau. «On est donc encore loin d’un “happy end”, insiste-t-il. Mais en attendant saluons à leur juste valeur ces deux votes qui visent à protéger toutes les citoyennes et tous les citoyens, indépendamment de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre, ce qui devrait aller de soi dans un État de droit!»

Photo Tobias Hoderlein