Un tweet triste, il n’en a pas fallu plus à Us Weekly pour solliciter ses sources afin de se faire confirmer qu’Evan Rachel Wood et Kate Moennig seraient en train de se séparer. Ou peut-être juste de faire un break.

tweet ERW

L’info est à peu près aussi précise que celle qui révélait l’existence du couple il y a quelques semaines (lire Evan Rachel Wood et Kate Moennig en couple: Faut-il croire la rumeur?). Entre temps, les deux femmes avaient été photographiées ensemble par des paparazzi (les photos sont ici), une expérience qu’Evan Rachel Wood avait décrite sur Twitter: «Je n’avais jamais été confrontée à des paparazzi en voiture jusqu’à hier. Ils sont littéralement passés en voiture, tous flashes dehors. wtf?? Et dans une attitude typique des paparazzi ils m’ont coincée et ne voulaient pas se pousser de la voiture. C’est tellement dangereux! Sur la photo j’ai l’air d’un écureuil effrayé. Voilà pourquoi! haha. Il faut être capable d’en rire j’imagine.»

L’annonce de la rupture, comme celle de la formation du couple, est reprise par de nombreux sites people (ici ou ) ou cinéma (Première espère ainsi revoir Evan Rachel Wood avec son ex-mari, Jamie Bell), mais le meilleur article est une fois de plus celui du site américain Autostraddle, qui sait très bien raconter la romance en creux.

«Mi-octobre, nous écrivions, le souffle court, que la glorieuse union romantique du don Juan de fiction Kate Moennig et d’Evan Rachel Wood Bisexual [le surnom de l’actrice sur ce site, façon moqueuse d’évoquer les recherches Google les plus courantes, ndlr] était quelque chose qui arrivait réellement dans nos vies, peut-on y lire. Nous étions enchantées d’apprendre que deux êtres humains sublimes et célèbres étaient peut-être/indéniablement en train de s’embrasser de façon régulière. Comme nous étions innocentes! Si jeunes et pleines de promesses! C’est avec nos plus grands regrets que nous vous informons que selon des sources fiables d’Us Magazine, notre couple-phare préféré de 2014 s’est peut-être séparé. Et nous n’avions même pas encore eu le temps de lui trouver un surnom!»

Comme l’écrit sur Twitter l’auteure de l’article, peut-être a-t-elle pris cette histoire trop à cœur mais «quoi qu’il en soit, commandons des margaritas et parlons-en»:

Photos Los Angeles LGBT Center / Instagram