Député de l’État de Bahia, Manoel Isidorio Santana Junior, qui a quitté le Parti socialiste brésilien (PSB) pour le Parti social-chrétien (PSC), est un habitué des sorties homophobes. Rien de surprenant, donc, à ce que celui qui se fait appeler Pasteur Sargento Isidorio s’en prenne une nouvelle fois aux homos. Cette fois-ci, c’est de la sécheresse dont souffre le pays – et en particulier São Paulo – qu’il met sur le dos des homosexuel.le.s, ou plus précisément de la gay pride.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Pastor Isidório liga Parada Gay a falta de chuva em São Paulo‬

«Quand le ciel se ferme et qu’il n’y a pas de pluie, c’est parce que des gens ont commis des péchés contre vous… je parle de la grande parade de la gay pride qui a lieu à São Paulo, affirme Manoel Isidorio Santana Junior dans la vidéo ci-dessus (vers 1’30), diffusée sur Facebook. La plus grande gay pride du monde a lieu ici (…) C’est le premier signe que la colère de Dieu se répand à cause de l’homosexualité au Brésil.»

L’élu appelle ensuite à prier pour que «le péché d’homosexualité» soit pardonné. Sargento Isidorio, qui se présente comme «ex-gay» et «ex-toxico», avait apporté son soutien à un autre pasteur, Marco Feliciano, lorsqu’au printemps 2013 celui s’est trouvé au cœur d’une polémique après son élection à la tête de la Commission des droits humains de la chambre des députés. Lui aussi membre du Parti social-chrétien, Marco Féliciano est notoirement homophobe, raciste et misogyne. Il est aussi l’un des plus fervents partisans des «thérapies» censées pouvoir «guérir» l’homosexualité.

Via The Huffington Post.