À bord d’un ULM, David van Hemelryck (photo) a survolé le mémorial de Notre-Dame-de-Lorette dans le Pas-de-Calais ce mardi 11 novembre dans la matinée en déployant une banderole «Hollande Démission», rapporte La Voix du Nord, qui précise qu’aucune infraction n’a été constatée ni aucune plainte pour «offense au chef de l’État» déposée.

Finalement éloigné du site par des hélicoptères de l’armée, le pilote a revendiqué l’action sur son compte Twitter:

L’action s’est déroulée bien avant l’arrivée du président de la République vers 16h, mais elle a suscité des réactions d’indignation. Le secrétaire d’État aux Anciens combattants Kader Arif a qualifié le geste «d’imbécile» tandis que l’ancien directeur du centre d’histoire et de mémoire du Nord-Pas-de-Calais Yves Le Maner a vu là un «manque de respect des morts».

Le mouvement «Hollande Démission» est né dans le sillage de la «Manif pour tous» et David van Hemelryck a manifesté contre l’égalité des droits. «Politiquement, la “Manif pour tous” n’a pas pu ou su s’adapter à [la] situation de répression brutale et aveugle et s’est un peu laissée marginaliser malgré l’immense foule dont elle portait les espoirs et les idéaux», a-t-il écrit sur hollande-demission.fr. Le dimanche 5 octobre dernier, lui et sa banderole étaient d’ailleurs présents au milieu de la «Manif pour tous».

Interviewé ce mercredi 12 novembre par RMC et BFMTV, David van Hemelryck a cherché à justifier son action par les «mensonges» du gouvernement. Il espère une réforme constitutionnelle qui confierait le pouvoir au «peuple». Il aura en tout cas réussi à faire passer son message.

Photo Capture