Avec plus de 1,5 million de vues sur YouTube et plus encore sur Facebook, la vidéo Break Free réalisée par Ruby Rose dans laquelle elle passe d’un genre à un autre a connu un large succès. Bien au-delà de ses espérances. «C’est mon histoire et je ne pensais pas qu’autant de gens seraient intéressés, a-t-elle confié dans une interview à All My Friends Are Models. Dans le même temps, ce n’est pas très surprenant, parce que ce n’est pas nouveau que des millions de personnes dans le monde partagent le même sentiment sur la fluidité du genre.»

ruby rose 1

Mannequin, chanteuse, productrice, elle utilise son influence et sa notoriété pour que les questions relatives au genre soient connues du plus grand nombre. Elle combat notamment les stéréotypes qui font que «quand tu es une femme, la société attend de toi que tu portes une robe et que tu te vernisses les ongles. Quand tu es un garçon, tu ne dois pas pleurer et tu dois aimer le football.» D’après elle, ce sont les mêmes préjugés qui sous-tendent l’idée que «les relations entre personnes de même sexe sont contre-nature». Faire tomber les barrières entre les genres permet d’accepter que «les hommes peuvent aimer les hommes et les femmes peuvent aimer les femmes».

http://youtu.be/2EYH7ZLTvKA

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Christina Ricci and Ruby Rose – Lesbian Scene

Elle se réjouit que de plus en plus de gens soient sensibilisés à la question du genre, notamment grâce à l’action et aux déclarations de célébrités comme Laverne Cox ou Chaz Bono. «Même la façon dont Angelina Jolie élève sa très belle fille, qui aime s’habiller en garçon et être appelée John… Tous ces actes de courage laissent des traces dans l’esprit des gens.» Pour Ruby Rose, «ce que nous sommes, la façon dont nous définissons notre identité nous appartient en tant qu’individus.»

ruby rose 2

Il ne suffit toutefois pas de l’affirmer pour que cela soit vrai: elle-même a passé plusieurs années à se chercher. «Si vous faites une recherche Google de mes apparitions sur les tapis rouges de 2008 à aujourd’hui, vous verrez qu’il m’a fallu un peu de temps pour avoir la possibilité de contrôler mon image, explique-t-elle. Personne ne me disait ce que je devais porter, mais j’avais l’impression qu’on attendait certaines choses de ma part. Peu à peu, je me suis défaite de ça. J’ai porté plus de vêtements unisexe, je suis allée vers des coupes de cheveux de plus en plus courtes.»

ruby rose 3

Entre le tournage d’une émission de télévision, d’un premier épisode pour une série, et ses activités de DJ et de productrice de musique, les prochains mois risquent d’être très remplis pour Ruby Rose. Mais ce n’est pas pour lui déplaire.

Photos via Facebook