Jour après jour, mois après mois, Jeanne et Maïwenn racontent. Comment elles ont abandonné l’idée de recourir à une adoption et ont choisi l’insémination avec tiers donneur en Belgique, puisque cela leur est interdit en France au motif qu’elles sont un couple de femmes. Leurs allers-retours, parce que cela n’a rien d’automatique et que «seule une insémination artificielle avec don de sperme sur six arrive à terme». Mais aussi leur mariage qui leur a permis de monter «dans les étages de la société». Cette semaine, le quatrième épisode de leurs aventures pour concevoir un enfant a été publié sur Libération. Pour ne rien rater, consultez aussi le premier épisode, le deuxième et le troisième.