Déjà majoritaires à la Chambre des représentant.e.s, les républicain.e.s le sont désormais aussi au Sénat américain depuis les élections sénatoriales qui ont eu lieu hier, mardi 4 novembre. Dans plusieurs États, des candidat.e.s pris.es pour cible par la National Organization for Marriage (NOM) – qui avait invité Ludovine de la Rochère et s’est mêlée du mariage pour tous en France – ont perdu.

DÉFAITES ET VICTOIRES
En Caroline du Nord, une publicité de la NOM dénonçait le soutien du démocrate Kay Hagan à l’égalité des droits. Il a été battu par son rival républicain. Le seul sénateur démocrate hostile au mariage des couples de même sexe, Mark Pryor de l’Arkansas, a également été battu: la NOM a diffusé une vidéo laissant sous-entendre qu’il tenait un tout autre discours en privé. Dans le Colorado, c’est un candidat issu du Tea Party qui a été élu et une candidate d’extrême droite persuadée que les «les lois viennent de Dieu» siègera désormais au Sénat pour l’Iowa, rapporte The Advocate. L’hostilité à l’égalité des droits ne fait toutefois pas l’unanimité dans le parti républicain. Élue dans le Maine, la républicaine Susan Collins a depuis longtemps soutenu l’ouverture du mariage mais aussi l’élaboration d’une loi pour mettre un terme aux discriminations à l’encontre des salarié.e.s LGBT dans l’entreprise.

Des élections pour le poste de gouverneur ont également eu lieu dans 36 États. Là aussi, plusieurs élu.e.s anti-LGBT ont remporté la victoire. Avec 44% des voix, le candidat démocrate et ouvertement gay Mike Michaud a perdu face au républicain sortant Paul LePage (48%), indique Politico. Dans le même temps, une lesbienne, Maura Haley, a été élue attorney general (ce qui correspond à ministre de la Justice) dans le Massachussetts. C’est la première femme ouvertement homosexuelle à assumer cette fonction aux États-Unis, précise Towleroad.

DES STARS MOBILISÉES
D’après Queerty, les victoires des républicain.e.s lors de ces élections ne devraient pas avoir d’incidence sur l’ouverture du mariage puisque ce sujet est désormais plus juridique que politique. Mais avec un Congrès désormais dominé par le parti républicain, si un.e juge de la Cour suprême meurt ou quitte son poste, il sera difficile pour Barack Obama de nommer à sa place un.e juge favorable à l’égalité des droits. L’éventualité qu’une loi protégeant les salarié.e.s LGBT soit votée s’amoindrit, mais les lois favorisant la «liberté religieuse» au détriment de l’égalité pourraient se multiplier.

Par ailleurs, plusieurs initiatives avaient été lancées pour inciter la communauté LGBT à voter lors de ces élections. Les acteurs de porno gay Colby Melvin, Will Shepherd, Brandon Skeie, Ken Navarro, RJ Aguiar, Jon Varak et Nick Voti ont livré un message vidéo pour l’occasion:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Full Frontal Freedom and the 2014 Elections: We LOVE to VOTE

Plusieurs personnalités LGBT ou alliées ont également mentionné sur les réseaux sociaux qu’elles avaient accompli leur devoir civique:

Just voted. Don’t forget to let your voice be heard today. #Election2014 #vote #midterms

Une photo publiée par laverne cox (@lavernecox) le

I did, indeed!

A photo posted by Jim Parsons (@therealjimparsons) on

Une photo publiée par Stacey Keach (@nlyonne) le

Done and done. #vote

Une photo publiée par Uzo Aduba (@uzoaduba) le

I voted today! So should you!

Une photo publiée par theandrewrannells (@theandrewrannells) le

Photo Scrumshus