[mise à jour, 04/11] Correction sur le nombre d’enfants qui ont bénéficié de la loi argentine

«La cigogne s’est trompée, je suis un garçon», a indiqué Facha en guise de coming-out trans’ un jour où sa famille rentrait de vacances. «C’est la première fois qu’il a mis des mots dessus, se souvient la mère de ce garçon aujourd’hui âgé de 10 ans. Nous l’avons accompagné dans cette phase parce que nous savons à quel point il en souffrait.» Facha a pu bénéficier de la loi sur l’identité de genre votée en 2012 en Argentine.

La Fédération argentine LGBT s’est réjouie de cette nouvelle auprès du Diario de Carlos Paz: «Il a exprimé sa volonté concernant son identité de genre et partant de là, son nom et la mention de son sexe qui figuraient sur ses documents d’identité ont été changés, conformément à la loi sur l’identité de genre».

Dans le reportage ci-dessous, la députée María Rachid se félicite elle aussi que Facha ait pu bénéficier si tôt de la loi et rappelle que les personnes trans’ sont encore trop souvent victimes de violences «à l’école, dans leur famille».

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur « Facha », el primer niño argentino que cambio de genero

En octobre 2013, Luana a été la première enfant à voir son état civil modifié pour correspondre à son genre.