Mercredi 29 octobre, le Khovten, le plus vieux cinéma de Kiev, a été ravagé par un incendie criminel. Le feu a été provoqué par un fumigène lancé dans la salle en pleine projection d’un film français, Les nuits d’été de Mario Fanfani, projeté dans le cadre du programme Sunny Bunny, la sélection queer du Festival international du film Molodist. D’après plusieurs témoins, l’évacuation de la salle a été particulièrement chaotique, les portes de secours ayant été fermées et le personnel du lieu incapable d’utiliser les extincteurs. Selon le ministre de l’Intérieur Anton Gerashchenko, deux suspects ont été arrêtés et placés en garde à vue samedi. Ils auraient avoué avoir voulu perturber cette séance, mais n’avaient pas l’intention d’endommager le Khovten.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Горит Кинотеатр Жовтень, 29.10.2014

Concernant les causes de l’incident, le doute demeure: était-ce un acte homophobe? Ou bien une attaque en lien avec les conflits juridiques entre l’équipe qui gère le Khovten et son propriétaire? Si aucun.e spectateur/trice n’a été blessé.e, le monument est en tout cas aujourd’hui complètement sinistré. Un rassemblement a eu lieu deux jours après l’incendie, en présence du maire Vitali Klitschko, qui a assuré que ce lieu emblématique de la capitale serait reconstruit. Olena Shevchenko de l’association LGBT ukrainienne Insight, qui était aussi membre du jury du Sunny Bunny, a demandé à ce que toute la lumière soit faite sur cette affaire: «Je vois des gens intelligents prêts à soutenir la communauté LGBT et d’autres groupes qui souffrent en Ukraine à cause de l’homophobie, de la transphobie et d’autres violations des droits humains. Était-ce une descente? Était-ce de l’homophobie? Ou l’homophobie était-elle un prétexte pour une attaque? Il est difficile de répondre à cette question et il faudra une enquête transparente pour y répondre. Il faut rappeler au gouvernement et à la police de ne pas laisser ces crimes impunis»:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Ukraine LGBT Leaders Urge Community To Rise Up Against Hate Crimes

Déjà, en juillet dernier, un groupe néo-nationaliste avait fait une descente dans un club gay de la capitale ukrainienne.

Photo Molodist Festival (Report.to / yurenev)