Sous le toit de verre du Grand Palais à Paris, la maison Chanel a reconstitué une rue bourgeoise typique de la capitale française et l’a nommée boulevard Chanel. C’est là qu’eut lieu ce mardi 30 septembre le défilé de la marque pour la saison printemps-été 2015. En guise d’apothéose finale, une marche féministe avec pancartes à l’appui sur lesquelles on pouvait lire: «Oui au féminisme, non au masochisme», «History is her story» ou «Sans femmes, plus d’hommes!». À la tête du défilé: le mannequin Cara Delevingne, qui a été en couple avec l’actrice Michelle Rodriguez, et le couturier Karl Lagerfeld, directeur artistique de la maison.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Défilé Chanel prêt à porter printemps été 2015

 

On l’a compris, le féminisme est tendance. Mais il faudra s’inscrire dans la durée pour que ce coup d’éclat ait des retombées positives durables. Pour mémoire, en mars 2014, le Grand Palais avait été redécoré par la même marque pour prendre les allures d’un supermarché.