Placé en garde à vue par un gendarme dans une affaire de stupéfiants il y a plus d’un an, un homme a décidé de prendre une revanche personnelle en inscrivant l’adjudant-chef sur Coco.fr, un chat semble-t-il connu pour être fréquenté par une «clientèle libertine à tendance gay». L’auteur des faits n’a laissé le profil en ligne qu’une heure avant de le retirer, mais le gendarme et son épouse ont reçu plus de 40 appels à leur domicile. La justice a condamné l’auteur de la petite annonce à 12 mois de prison dont 6 mois avec sursis et mise à l’épreuve. Celui-ci devra verser un euro symbolique au gendarme et 1000 euros à sa femme. À lire sur Le Petit Niçois.

Photo Capture