À une semaine de la prochaine «Manif pour tous», une étude réalisée en ligne auprès de 1001 personnes représentatives de la population française (méthode des quotas) par Oxoda pour iTélé montre que les questions sociétales sont loin de passionner les foules. Si 80% des sondé.e.s jugent les questions économiques et sociales prioritaires pour la prochaine campagne présidentielle, on n’en compte que 4% (6% quand on ne prend que les sympathisant.e.s UMP) à estimer que les questions sociétales représentent un enjeu pour ce scrutin.

L’ouverture du mariage est perçu comme un acquis pour la majorité des répondant.e.s: 73% sont contre l’abrogation de la loi du 17 mai 2013 et une majorité des sympathisant.e.s UMP (56%) se prononce dans le même sens, rapporte l’AFP. Même si Nicolas Sarkozy a indiqué qu’il ne se prononcerait à ce sujet que s’il est élu président de l’UMP, ces données devraient probablement l’aider à prendre une décision.

Photo Capture