vpc couvSi Le Vilain Petit Canard se destine aux enfants, force est de constater en parcourant les premières pages, que ce nouveau média trouvera aussi sa place dans d’autres mains (comprendre, celles des grand.e.s) et assume pleinement une volonté de ne pas suivre le troupeau: «en sympathie avec les pas-comme-il-faut, les zarbis, les différents, ne pas se soucier de ressembler aux autres canards, inventer au fur et à mesure, et avec vous, un journal qui soit beau comme un cygne» explique fièrement l’édito.

Pour son premier numéro, ce bimestriel pour les 8-12 ans propose un dossier sur le sexisme et les insultes, une thématique abordée de façon simple, claire, et percutante pour faire passer des valeurs de respect dès le plus jeune âge.

Pourquoi on dit salope? Et enculé? Et gouine? Et c’est quoi une famille homoparentale? Le Vilain Petit Canard fait dans la pédagogie, pas dans la réprimande, et c’est tant mieux! Car si ça ne se dit pas, autant savoir pourquoi! Des sujets sensibles traités avec humour et sagesse, et surtout simplicité:

«L’homosexualité fait souvent peur parce qu’elle propose un autre modèle que celui du couple (un homme, une femme) qui fait des enfants. Ce modèle a été imposé par la société, mais il n’est ni normal, ni éternel, c’est juste une possibilité, parmi beaucoup d’autres. (…) Les familles homoparentales dont on entend parler à la télévision (et qu’on rencontre parmi nos copains ou dans notre famille!) c’est ça: ce sont des familles dans lesquelles les parents sont deux hommes ou deux femmes. Quand ce sont deux hommes, ils adoptent un enfant, et quand ce sont deux femmes, souvent l’une des deux porte l’enfant (“fabriqué” avec l’aide des spermatozoïdes d’un homme), ou alors elles adoptent elles aussi.»

À cela s’ajoute un dossier sur le langage non-sexiste pour comprendre pourquoi le masculin l’emporte sur le féminin et pourquoi il est considéré comme une valeur neutre. Comment féminiser les mots, comment utiliser des insultes non sexistes, vous trouverez là aussi beaucoup de réponses très pertinentes. Quand on vous disait que ce magazine devait être placé entre TOUTES les mains…

Retrouvez aussi dans ce numéro des contes, des bandes dessinées, des histoires grecques, une enquête sur les algues vertes, et plein d’autres informations drôles et étonnantes, le tout magnifiquement illustré. Le Vilain Petit Canard est un bimestriel disponible en version papier (notamment dans plusieurs librairies parisiennes, dont la librairie LGBT Les Mots à La Bouche). ou numérique, pour trois euros. Plus d’informations sur le site du magazine et sur la page Facebook.

Vous pouvez d’ores et déjà feuilleter le premier numéro.