Najat Vallaud-Belkacem avait évoqué lors de sa conférence de rentrée le lancement du plan égalité filles-garçons à l’école. Elle a précisé dans une interview publiée hier, dimanche 21 septembre, sur metronews.fr que les premiers outils seront disponibles dans quelques mois.

«Les outils pédagogiques destinés à assurer la formation des enseignants et à accompagner leurs échanges en la matière dans les classes seront prêts en novembre», a indiqué la ministre de l’Éducation nationale. En juin, le gouvernement avait annoncé qu’il souhaitait grâce à ce plan étendre et amplifier les ABCD de l’égalité. Le plan égalité doit notamment permettre aux enseignant.e.s de mieux lutter contre les stéréotypes de genre. Un dispositif qui déplaît fortement à l’extrême droite. Farida Belghoul l’a férocement combattu mais elle fait aujourd’hui l’objet d’une procédure disciplinaire.

Avant même l’entrée en action du plan égalité, Najat Vallaud-Belkacem a évoqué de premières avancées sur la question de la mixité dans le monde professionnel: «[Cela] devient central dans le nouveau service public d’orientation que nous sommes en train de créer, et qui sera effectif sur tout le territoire en 2015. Les conseillers d’orientation seront chargés de combattre l’autocensure qu’on constate souvent à l’égard de métiers qu’on considère “pas faits pour soi”. Plus généralement, dans quelques jours sortira la campagne “mixité des métiers” qui donne à voir la palette infinie des opportunités professionnelles pour les filles et pour les garçons.»

Photo Yagg