Déclinaison plus glamour et moins extrême que sa version originale (l’Ice Bucket Challenge auquel se sont essayées pléthore de stars cet été), le Glitter Bucket Challenge (qui consiste à se verser des paillettes dessus, mais vous l’aviez sûrement déjà compris) a été lancé hier, jeudi 18 septembre, lors de la deuxième édition du Paillettes Queer Show. Même principe: relever le défi en se filmant et le lancer à ses ami.e.s via les réseaux sociaux, qui ont à leur tour 72 heures pour recevoir une pluie pailletée et faire un don à l’association SOS homophobie de 15€ (ou 100€ si le défi n’est pas relevé). «Cela nous semblait un bon moyen pour faire parler de la nouvelle campagne de l’association “Ne plus se taire face à l’homophobie ordinaire”», explique Môôsieur Jérémy, qui a expérimenté le Glitter Bucket Challenge:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur #glitterbucketchallenge : l’équipe et le public de Paillettes Queer Show soutiennent SOS homophobie

«Tout le monde peut dès maintenant faire le Glitter Bucket Challenge, assure Môôsieur Jérém, pas besoin d’attendre d’être nominé.e!» Question pratique: s’il était très simple de préparer son Ice Bucket Challenge, où peut-on se procurer des paillettes? (la réponse n’est pas dans un rayon de lune ou sous les sabots d’une licorne, merci): «Toutes les boutiques de déguisements en ont, de même que les boutiques de mariage. Et on en trouve dans tous les bazars.» Vous n’avez donc aucune excuse.

Les tout.e.s premier.e.s nominé.e.s sont Clémence Zamora-Cruz de l’Inter-LGBT, Christophe Martet de Yagg (et oui!), Charlotte de Bruges épouse De Bruges, Yohann Roszéwitch de SOS homophobie et Simon Chola Del Boubz.

Photo Môôsieur Jérémy via Facebook