Fatima Rouina
: Pop Star, Cat Stevens
Le chanteur folk-pop Cat Stevens, connu pour ses célèbres chansons Lady d’Arbanville ou encore Wild Word (que je fredonne encore aujourd’hui!), sera en concert le 16 novembre à Paris. L’un de ses meilleurs disques est pour moi Mona Bone Jakon, sorti dans les années 70, contenant le titre que j’ai choisi pour cette playlist!

 


Julien Massillon
: We Are Here, Alicia Keys
Je l’écoute en boucle depuis une semaine et elle ne me sort pas de la tête (forcément, puisque je l’écoute en boucle). Je suis toujours émerveillé par ce que parvient à faire Alicia Keys avec sa voix et un piano, et cette chanson me transporte.

 


Bénédicte Mathieu
: La chanson des jumelles, Michel Legrand, Natalie Dessay et Patricia Petibon
Elle était Madame Emery dans Les Parapluies de Cherbourg, au Châtelet, la soprano Natalie Dessay est ici en duo dans la chanson phare des Demoiselles de Rochefort avec sa collègue colorature Patricia Petibon, exploratrice, comme elle d’un large répertoire musical.

 


Judith Silberfeld
: It Might Not Be Right, Ruthie Foster
Promise Of A Brand New Day, le nouvel album de Ruthie Foster (produit par Meshell NDegeocello), jongle entre blues, folk, soul et pop tout en restant parfaitement cohérent. Parmi les titres que je préfère (et il y en a beaucoup), It Might Not Be Right sur le mariage des couples de même sexe.

 


Xavier Héraud
: Bertie, Kate Bush
On parle beaucoup de Kate Bush actuellement, à l’occasion de son retour sur scène… Je me suis aperçu que je ne connaissais pas grand chose d’elle, exception faite de Hounds of love et de ses quelques «tubes». Je suis donc en train de me rattraper. Cette chanson d’Aerial m’a tout de suite accroché l’oreille. Elle est un peu mièvre (c’est la déclaration d’amour d’une mère à son fils, en l’occurrence de Kate Bush à son fils Albert), mais tant pis. Je la trouve magnifique.

 


Maëlle Le Corre
: No Scrubs, TLC
Ma coloc quitte la France pour une contrée lointaine où il fait meilleur vivre. L’herbe y sera-t-elle plus verte? La bière plus fraîche? Les frites plus croustillantes? (on parle de la Belgique, alors je vous donne donc du cliché en voili en voilà). Je le lui souhaite. Ensemble, on a dansé (pas toujours en rythme) en chantant (pire que faux) sur un paquet de chansons, et il m’en reste encore plein dans la tête, mais ce monument des années 90 a une place privilégiée dans mon p’tit cœur…

 

https://www.youtube.com/watch?v=w9fLfi9nZmI


Christophe Martet
: India Song, Jeanne Moreau
Jeanne Moreau, Marguerite Duras. Tout est dit. Il reste à écouter.