Un tribunal du sud du Brésil a permis à une enfant née le 27 août 2014 de voir sa filiation à l’égard de ses trois parents reconnue. Dans sa décision rendue le 11 septembre 2014, le juge Rafael Pagnon Cunha a considéré que dans la mesure où le père et les deux mères de l’enfant ont demandé ensemble à être les parents légaux de leur fille, il n’y avait pas de raison de le leur refuser. Fernanda Batagli Kropenski et Mariani Guedes Santiago avaient demandé à leur ami Luis Guilherme Barbosa de les aider à concevoir.

Le tribunal a estimé que l’enfant bénéficiait d’un «foyer multi-composé, plein d’amour et d’affection». La relation stable entre les deux mamans a également été mise en lumière, rapporte la BBC. La décision a pu être appliquée dès le lendemain du jugement et le formulaire habituel a été modifié pour prendre en compte le fait que cet enfant a légalement six grands-parents. Présidente du comité diversité au sein de l’association des avocats de Río Grande del Sur, Maria Berenice Dias parle d’une «décision historique» qui témoigne du fait que la loi doit évoluer pour épouser les changements au sein de la société.

Photo Capture