Il n’y a que la PQR (presse quotidienne régionale) pour pouvoir se permettre un titre comme celui-ci. L’affaire, pourtant, est sérieuse. En 2012, l’ex-curé d’Uzès (Gard) était condamné à deux ans de prison avec sursis pour escroquerie et abus de confiance. Il était accusé d’avoir extorqué plus de 200000 euros à ses paroissien.ne.s, argent qu’il affirmait récolter pour des familles dans le besoin mais qui aurait en fait été destiné à son amant, Claudio. Lequel a été condamné pour trafic de cocaïne à trente mois de prison.

Depuis, Claudio était en cavale. Mardi dernier, rapporte Midi Libre, le SRPJ de Nîmes l’a repéré à une terrasse de café. Un nouveau procès pourrait avoir lieu en octobre.

À lire sur le site de Midi Libre.