«Notre association est aujourd’hui fière de cette reconnaissance qui est celle du travail accompli par ses bénévoles, passés et présents, et qui ne saurait exister sans le fort soutien de ses adhérents et sympathisants.» Dans un communiqué envoyé hier, jeudi 11 septembre, l’association Les Enfants d’Arc en Ciel annonce avoir été reconnue par la Direction des Finances publiques comme un organisme d’intérêt général.

«C’est un symbole fort, la reconnaissance qu’œuvrer pour que toutes les familles soient reconnues et considérées sur le même pied d’égalité relève de l’intérêt général de la société française, se réjouit Nathalie Allain-Djerrah, présidente des Enfants d’Arc en Ciel. Notre association est fière de cette reconnaissance qui est celle de ses valeurs, ses actions, ses bénévoles et ses partenariats.»

Au-delà du symbole, cette reconnaissance lui permet de délivrer à ses adhérent.e.s et à ses donateurs/trices des reçus fiscaux. Grâce à la réduction d’impôt que cela entraîne, l’association pourrait bénéficier de dons plus élevés et avoir accès à d’autres voies de financement pour mener son combat.

Les Enfants d’Arc en Ciel – l’asso! est la première association homoparentale à être reconnue d’intérêt général, souligne sa présidente, qui précise que l’association a travaillé de longs mois sur le dossier avant de le déposer. La décision de la Direction des Finances publiques a été rendue le 3 septembre.

Outre son action quotidienne d’accompagnement des parents et futurs parents LGBT, l’association organise des événements ponctuels. Ainsi, le 11 octobre, un colloque intitulé «Repenser la filiation: un enjeu de progrès», en partenariat avec l’Union des familles laïques (Ufal).

Illustration Fabien Guenot