Ce week-end, moins d’un mois avant la manifestation du 5 octobre, la «Manif pour tous» sera à Palavas-les-Flots pour son université d’été, au cours de laquelle seront abordés «les enjeux de fond avec notamment la controverse juridique de la PMA et de la GPA et la diffusion de l’idéologie du gender mais aussi le féminisme, l’écologie, la filiation, la famille…»

Dans un communiqué, la LGP Montpellier LR dénonce le «combat d’arrière-garde» de l’association et regrette que le Président de la République François Hollande ait renoncé à sa promesse d’ouvrir l’assistance médicale à la procréation (AMP, ou PMA) à toutes les femmes, «parmi d’autres propositions en faveur de l’égalité pour les personnes LGBT», sous la «pression de lobbies tels LMPT et des forces réactionnaires». Néanmoins, la LGP Montpellier LR se refuse «à faire de la publicité à la “Manif pour tous” en risquant de provoquer un incident dommageable par un face-à-face inutile avec les participants à l’université d’été».

«Nous ne leur offrirons pas cette opération de communication qui n’aboutirait à aucune modification dans les prises de positions des uns et des autres et leur permettrait une tribune d’expression inespérée», insiste l’association.

«Nos convictions n’ont pas besoin d’altercation ni de violence pour s’exprimer et pour continuer à combattre l’idéologie rétrograde de la “Manif pour tous” en recherche perpétuel du “coup médiatique” pour véhiculer son “actualité”.»

Parmi les intervenant.e.s de cette université d’été, Brian Brown, co-fondateur de la National Organization for Marriage (NOM). En juin dernier, Ludovine de la Rochère, présidente de la «Manif pour tous», s’était exprimée à la tribune d’un rassemblement organisé par la NOM à Washington. Les liens entre les deux organisations ne sont pas nouveaux: en janvier 2013, Brian Brown participait à la manifestation organisée à Paris contre la (future) loi Taubira (lire Quand la «Manif pour tous» essaime à Washington).

Comme le rappelait il y a quelques jours Human Rights Campaign (HRC), Brian Brown a également accompagné, en juin 2013, une délégation française d’activistes anti-égalité à Moscou pour soutenir, devant la Douma, l’interdiction de l’adoption d’orphelin.e.s russes par des couples de même sexe.

Photo WisPolitics.com (Brian Brown)