Des tests anaux ont été pratiqués sur les sept hommes arrêtés pour avoir participé à ce qui semblait être la cérémonie de mariage entre deux hommes sur un bateau qui voguait sur le Nil. «D’après les examens, les sept suspects n’ont jamais eu de relations sexuelles avec d’autres hommes», a annoncé le porte-parole de l’institut médico-légal Hisham Abdel-Hamid cité par le Washington Post. Ces examens sans fondement médical sont considérés comme de la torture et régulièrement dénoncés comme une violation des droits humains par les organisations de défense des droits humains.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur scandal: gay marriage in Egypt

Neuf hommes sur les 14 personnes présentes dans la vidéo devenue très populaire sur le web égyptien avaient été identifiés et ont fait l’objet de poursuites. L’un des deux «mariés» ne s’est pas rendu à l’inspection et des mandats d’arrêt contre deux personnes supplémentaires ont été lancés, ce qui laisse entendre que l’affaire n’est pas encore terminée. Elle a atteint un nouveau seuil de popularité lorsqu’une personne qui assure avoir été présente sur le bateau a contacté par téléphone Tamer Amin, l’animateur d’un talk-show très regardé en Égypte.

L’auteur de cet appel anonyme, dont la vie a été bouleversée depuis que la vidéo est devenue virale, assure être hétérosexuel et affirme que la cérémonie que l’on voit dans la vidéo n’est qu’une blague entre des garçons qui échangent des bagues à une soirée d’anniversaire.

Photo Capture