Billie Jean King a toujours des choses à dire. Associated Press a profité de l’US Open pour interviewer la championne. Parmi les sujets abordés, l’importance du coming-out de Michael Sam et, plus généralement, l’homosexualité dans le milieu sportif. Billie Jean King a peut-être la solution pour mettre un terme aux discriminations liée à l’orientation sexuelle dans le sport: «Quand nous verrons plus de personnes homos et que ce sera un non-problème. Je ne sais pas combien de footballeurs homos de la NFL cela prendra», a-t-elle affirmé, en référence au coming-out de Michael Sam. Pour elle, celui du footballeur, mais aussi celui des deux basketteurs Jason Collins et Brittney Griner préparent le terrain.

Billie Jean King reste convaincue que le football américain peut contribuer à faire reculer l’homophobie: «Un des meilleurs moyens d’aider serait qu’un des quaterbacks hétéros, ou bien tous collectivement disent “C’est un non-problème. Passons à autre chose. Tant qu’ils font leur boulot, on s’en fiche.”» Elle cite les plus fameux quaterbacks de ces dernières années: «Les Bradys , les Lucks, les Romos [Tom Brady, Andrew Luck, Tony Romo, ndlr], Peyton Manning, Eli Manning, si tous ces mecs disaient “C’est ridicule, tant que le gars sait jouer, peu importe sa couleur, ou son orientation sexuelle.” Si les médias arrêtent d’en parler, cela aidera. La raison pour laquelle on en parle, c’est parce que c’est exceptionnel. C’est comme ça que le monde fonctionne, comme ça que les informations fonctionnent.»

Photo mirsasha