«C’est comme notre deuxième bouche. De la même façon que nous faisons attention à ce que nous mangeons, nous faisons attention à ce que nous mettons à l’intérieur de nous.» Le commentaire est de la sexologue Joan Ørting, citée par le quotidien Metroxpress.

«Les godes en bois, les huiles de massage bio et les lubrifiants sans produits chimiques se vendent aujourd’hui très bien», précise-t-elle, voyant dans cette tendance un retour aux sources.

Les Danoises sont prêtes à payer un peu plus cher pour une meilleure qualité, ajoute Sabina Elvstam, propriétaire du sex-shop lust.dk, qui évoque une différence de prix de 20% environ, comme entre le lait ordinaire et le lait bio.

Découvrez comment sont fabriqués les godes en bois:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Dee Lee Doo Introduction

À lire sur Metroxpress [dk] et The Copenhagen Post [en].