Après des années d’interdiction, les organisateurs/trices de la Parade de la Saint-Patrick de New York vont enfin permettre aux organisations LGBT de se joindre au cortège sous leur propre bannière à partir de la prochaine édition, le 17 mars 2015. Pour l’instant, seule une organisation LGBT pourra rejoindre les 320 groupes participants, OUT@NBCUniversal, qui est l’organisation LGBT de la chaîne NBC, mais la liste pourrait s’allonger dans les années à venir.

UN GESTE DE BONNE VOLONTÉ VERS LA COMMUNAUTÉ LGBT
«Les organisateurs/trices ont travaillé avec assiduité pour garder la politique – quelle qu’elle soit – hors de la Parade dans le but de la préserver comme un événement purement culturel, a fait savoir le comité d’organisation mercredi 2 septembre. Paradoxalement, cela a fini par la politiser. Ce grand trésor culturel est devenu la cible d’une politisation qu’il n’a jamais cherchée ou voulue car des groupes pouvaient rejoindre la marche mais ne pouvaient pas défiler avec leur propre bannière.» Même si ce grand moment de célébration n’est pas une manifestation religieuse, elle reste un symbole directement lié à l’église catholique, ce que n’a pas manqué de rappeler le comité: «Ce changement de ton et d’ouverture est un geste de bonne volonté vers la communauté LGBT dans notre effort continu pour garder la parade au-dessus de la politique alors qu’elle entame sa 253e année, tout en conservant sa loyauté envers les enseignements de l’église et les principes qui ont guidé la comité pendant tant de décennies.»

CONFIANCE ET SOUTIEN AU COMITÉ DE LA PARADE
La nouvelle a été bien accueillie par le nouveau grand marshal de la parade, le cardinal Timothy Dolan, qui a publié une déclaration: «Le comité de la Saint-Patrick continue d’avoir ma confiance et mon soutien. Aucun de mes prédécesseurs en tant qu’archevêque de New York, ni moi n’avons jamais déterminé qui pourrait ou non marcher à la parade (ou à aucune des autres parades sur la 5e Avenue, d’ailleurs), mais j’ai toujours apprécié la coopération des organisateurs de la parade à garder la parade proche de son héritage catholique». En mars dernier lors de la dernière parade, le cardinal Timothy Dolan avait montré son soutien aux LGBT qui participaient à cet événement: «Je sais qu’il y a des milliers et des milliers de personnes homos dans cette parade, je le sais. Et je suis content qu’elles soient là.»

ENFIN UNE PARADE INCLUSIVE?
La dernière parade s’était tenue sans le maire de New-York, Bill de Blasio, qui avait déclaré peu de temps après son élection qu’il ne participerait pas à une marche dont les organisations LGBT étaient exclues. Sitôt la décision du comité d’organisation rendue publique, il a réagi en faisant part de sa satisfaction: «C’est un progrès. Ce que j’ai exigé, pendant longtemps, c’est une parade inclusive. C’est une ville d’inclusion.»

Sarah Kate Ellis, présidente de l’organisation Glaad, est quant à elle plutôt mitigée sur cette décision. Pour elle, il ne s’agit que d’un premier pas qui est loin d’être suffisant: «En tant qu’Américaine Irlandaise et catholique, j’attends une parade de la Saint-Patrick pleinement inclusive que je pourrais partager avec ma femme et mes enfants, comme mes parents l’ont partagée avec moi. D’ici là, les organisateurs seront tenus responsables pour mettre fin à cette interdiction une bonne fois pour toutes.»

En Irlande, les associations LGBT participent aux principales parades depuis de nombreuses années.

Photo Patrick Bürgler