Nous sommes en 2014 et une chaîne française d’information en continu offre aux pires délires une tribune pour toucher le plus grand nombre. Sous couvert de débat, Éric Zemmour a commenté l’arrivée de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l’Éducation nationale dans une émission diffusée le vendredi 29 août sur iTélé.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur N. Vallaud-Belkacem: première femme ministre de l’Éducation

Éric Zemmour qualifie la ministre de «Rastignac en jupon», l’accusant d’être une «grande prêtresse de la théorie du genre». Selon lui, «elle a proposé qu’on mette l’orientation LGBT de Rimbaud, de Verlaine et d’autres écrivains homosexuels dans les livres de littérature, elle a proposé qu’on remplace les héros blancs et hommes par des héros de la diversité et des femmes dans les livres d’histoire, elle a encouragé les crèches indifférenciées à la suédoise… […] Avec Najat Vallaud-Belkacem à l’Éducation nationale, ce sont les lobbys féministe et gay qui ont toutes les manettes. Ils avaient déjà beaucoup de pouvoir avant elle, je vous l’accorde volontiers. Ils pourront faire tout ce qu’ils veulent faire et endoctriner les enfants.»

Si le fait de retweeter un propos ne signifie pas pour autant qu’on le soutient, on ne peut que relever que les déclarations d’Éric Zemmour sur «l’orientation LGBT d’écrivains homosexuels» ont été partagées par Nadine Morano, députée européenne (UMP).

Face à Éric Zemmour, Nicolas Domenach a esquissé le début d’une réponse sur l’égalité comme réelle motivation de l’action de Najat Vallaud-Belkacem, mais il est rapidement coupé: l’animateur Pascal Praud souhaite que l’on parle de foot.

santana rolling eyes

 

Et si Éric Zemmour prétend s’appuyer sur des faits, il semble que personne à la rédaction de iTélé n’a pensé à lui rappeler que la «théorie du genre» n’existe pas, que l’on ne peut pas parler «d’orientation LGBT» à moins d’avoir affaire à une personne qui soit en même temps lesbienne, gay, bie et trans’ (ça fait beaucoup) – et après de longues heures de recherche, il apparaît que ce n’était pas le cas de Verlaine et Rimbaud. Il faut en outre souligner qu’aux États-Unis et au Royaume-Uni, pendant un mois, les élèves étudient l’histoire des personnes LGBT, sans effets secondaires à déplorer.

On planche encore sur l’existence des lobbys gay et féministe endoctrineurs d’enfants et aux manettes du pouvoir, mais le fait que les femmes n’aient pas librement accès à la PMA, qu’elles soient moins bien payées que les hommes et que les trans’ luttent encore pour faire reconnaître leurs droits semble indiquer qu’Éric Zemmour se trompe du tout au tout. Ce qui n’étonnera personne à part lui.

Photos Captures (Eric Zemmour, GIF)

Via Cécile Lhuillier.