L’espoir de voir la loi réprimant de 10 ans de prison la sodomie en Jamaïque être annulée s’amenuise. En 2013, Javed Jaghaï, un militant du Jamaica Forum for Lesbians, All-Sexuals & Gays (J-Flag), avait contesté auprès de la Cour constitutionnelle la validité de cette loi. Il a mis en avant qu’elle véhicule de l’homophobie et qu’elle porte atteinte à la vie privée en violation des engagements sur les droits humains pris par l’État jamaïcain. «J’ai reçu assez de menaces pour comprendre que je suis vulnérable, a écrit le militant âgé de 25 ans dans un communiqué rapporté par Associated Press. Même si la cause et ma demande sont justes, je ne veux plus mettre ma vie ou celle de mes parents et de mes frères et sœurs en jeu.»

Plusieurs pasteurs avaient organisé des rassemblements massifs dans deux des plus grandes villes de l’île pour manifester contre une éventuelle annulation de la loi anti-sodomie. Ces démonstrations d’homophobie ont des conséquences directes sur les habitant.e.s de l’île. Des jeunes LGBT en viennent à vivre dans les égouts pour être en sécurité. «La même crainte pousse les gays jamaïcains à rester cachés, loin des tests de dépistage du VIH, des traitements de prévention et des soins», a réagi dans un communiqué Janet Burak de l’ONG Aids-Free World à l’annonce du retrait de la plainte de Javed Jaghaï. Le fait que celui-ci ait porté plainte a servi d’inspiration à d’autres qui ne veulent plus vivre dans l’ombre, assure J-FLAG. Un militant, Brian-Paul Welsh, affirme même que «Javed a marqué l’histoire et restera dans les mémoires comme un héros pour la communauté LGBT jamaïcaine». Dans une vidéo publiée l’an dernier, Javed Jaghaï avait plaidé en faveur du respect des droits humains des personnes LGBT.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Javed Jaghai Talks About Human Rights in Jamaica

La Première ministre Portia Simpson-Miller a beau s’être montrée inclusive et ouverte pendant la campagne législative de fin 2011, les lois qui répriment les relations entre personnes de même sexe restent en vigueur.

Photo Capture