À l’initiative du Collectif national pour les droits des femmes (CNDF), un rassemblement a eu lieu hier, mardi 2 septembre, devant les bureaux du Premier ministre à Matignon. Pour les participant.e.s de cette action, le but était de protester contre la disparition du ministère des Droits des femmes, devenu un secrétariat d’État dévolu à Pascale Boistard à la faveur du remaniement de la semaine dernière.

Pour l’Inter-LGBT, qui a appelé à rejoindre ce rassemblement, ce choix de l’exécutif témoigne du «déni et du mépris» de Manuel Valls. Dans la mesure où les droits des personnes LGBT faisaient partie des compétences du ministère des Droits des femmes, la porte-parole chargée de la visibilité lesbienne Amandine Miguel (au premier plan sur la photo ci-dessous) se demande s’ils ne deviendront pas désormais l’affaire d’une «sous-sous-sous-sous section du secrétariat d’État». Elle rappelle en outre que la création d’un ministère du Droit des femmes était une promesse de campagne de François Hollande. Le fait qu’on l’accole à la Jeunesse et à la Ville dans le premier gouvernement Valls puis que le Premier ministre annonce l’abandon définitif de l’ouverture de la PMA depuis le Vatican sont pour elle autant de symboles marquant la déconsidération du gouvernement.

rassemblement femmes 1

rassemblement femmes 2 ok

«On ne s’attendait pas à des miracles, mais quand même pas à des coups pareils non plus», fait remarquer une participante, la yaggeuse @Gwen . Plusieurs organisations ont pris la parole pendant le rassemblement. Des préoccupations sur le suivi des chantiers commencés sous la direction de Najat Vallaud-Belkacem ont été exprimées. La précarité économique des femmes issues de l’immigration, des lesbiennes mais aussi la situation des femmes victimes de violences conjugales ont été au cœur des préoccupations. D’après @Gwen , si la «déception», la «frustration» et la «colère» étaient présentes hier soir, cette rencontre portait en elle du positif puisqu’elle a révélé une volonté de «faire front de façon unitaire». L’Inter-LGBT a annoncé qu’elle chercherait à prendre rendez-vous avec la secrétaire d’État aux Droits des femmes Pascale Boistard.

Photos Isabelle Morison