Sida Info Service, créé en France il y a plus de 25 ans par des membres de la communauté homosexuelle pour répondre aux questions sur l’épidémie, dispose aujourd’hui d’un réseau, le Cirad (Consortium International des Dispositifs de Relation d’Aide à Distance) avec neuf associations de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Aujourd’hui, le Cirad lance un appel aux gouvernements, aux organisations internationales et aux ONG pour renforcer «les capacités des dispositifs de relation d’aide à distance en santé (RAD) déjà existants dans les pays pour faire face à l’épidémie du virus Ebola». La RAD est centrée sur l’utilisation de la téléphonie mobile et d’Internet pour répondre aux préoccupations des populations sur les questions de santé; ceci d’une manière anonyme, confidentielle et gratuite.

Dans toute épidémie, une des armes les plus efficaces est l’information, pour prévenir les infections et répondre aux rumeurs. Act Up-Paris n’avait-il pas pour slogan il y a quelques années: Information = pouvoir?

En l’absence de traitement et de vaccin contre Ebola, l’information prend toute son importance: «Dans un contexte aigu de méfiance, voire de défiance, d’incertitudes et de manque d’information des populations, écrit l’association dans un communiqué de presse, l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) peut d’emblée et en temps réel expliquer, accompagner et diffuser les mesures d’urgence prises par les autorités et les informations nécessaires pour casser la propagation de l’épidémie».

L’infection à virus Ebola se caractérise par l’apparition brutale d’une fièvre, une faiblesse musculaire, des maux de têtes et des hémorragies internes et externes (saignements des conjonctives, sang dans les selles ou vomissements de sang). Le virus se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite par transmission interhumaine.

Aucun traitement curatif ou de vaccin préventif n’existe à ce jour. Pour l’instant, les cas de la vague épidémique sont concentrés principalement en Guinée, au Libéria, au Nigeria et en Sierra Leone. Au 28 août, selon l’Organisation mondiale de la santé, la flambée actuelle de maladie à virus Ebola a entraîné au total 3069 cas probables ou confirmés, dont 1552 décès.