Le réalisateur Olivier Boucreux – à l’origine d’un documentaire sur la bisexualité – est un papa gay. Sa meilleure amie, Nathalie, et lui ont eu un enfant, Eytan, en 2008. Et en 2012, à la faveur de l’annonce de François Hollande sur l’ouverture du mariage, Olivier Boucreux et son compagnon, Damien, ont décidé de se marier. C’est cette histoire que le réalisateur relate dans Mes liens sacrés. Une histoire qui ne peut pas faire l’économie des importantes manifestations contre l’égalité des droits qui ont agité la France en 2012 et 2013.

«Au programme, comme pour n’importe quelle histoire de mariage: des préparatifs, une annonce aux parents, des questions existentielles, du quotidien, du stress, un voyage de noces avant les noces et beaucoup d’amour, sous toutes ses formes (filial, passionnel, paternel), raconte Olivier Boucreux sur le site de l’émission Infrarouge. Mais aussi, en parallèle, l’“autre” histoire, la grande, et avec elle, des manifestations, pour ou contre, de la colère, de la politique, de la joie, des interrogations, un grand historien avec des réponses, du ressenti, des banderoles et des pancartes en tout genre, tristes ou “gay”, de la peur aussi sans doute, de la violence même, de la haine et beaucoup d’incompréhension.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Mes liens sacrés – Extrait

Ce soir sur France 2 à à 22h30.

Photo France 2