Alors que Najat Vallaud-Belkacem assurait ce matin que l’école doit être «un lieu d’égalité entre les filles et les garçons», la mairie de Puteaux dans les Hauts-de-Seine fait passer le message contraire. Lors d’une distribution de fournitures scolaires offertes par la ville, des cartables bleus ont été distribués aux garçons et des cartables roses aux filles. À l’intérieur, un exemplaire de Construis ton robot pour les premiers, et Crée tes bijoux pour les deuxièmes.

Contacté par Yagg, le service communication de la mairie n’était pas en mesure de répondre pour le moment. Le siège de maire de Puteaux est occupé par Joëlle Ceccaldi-Raynaud (UMP) qui fut la suppléante de Nicolas Sarkozy à l’Assemblée nationale de 1997 à 2007. Elle a été condamnée en 2007 pour diffamation homophobe à l’encontre de son opposant gay Christophe Grébert (MoDem). Celui-ci a notamment condamné le coût de cette mesure et explique le recours à ces couleurs par «le mauvais goût» de la maire: «Elle est restée bloquée dans les années 50, juge-t-il, sollicité par Yagg. L’an dernier, les cartables étaient noirs pour tout le monde, mais ce n’était pas très gai alors qu’elle aime les couleurs flashy. Le rose et le bleu, c’est un choix personnel de sa part, mais le problème, c’est qu’elle l’a fait avec l’argent public, avec la dotation globale de l’État à la commune.» Il chiffre le montant des sommes allouées à l’achat des fournitures pour les 4500 écolièr.e.s de la ville à 150 000 euros.

Via Ladies and gentlemen.