[mise à jour, 30 juin, 12h42] Ajout des déclarations du vice-procureur d’Albertville.

Ses parents avaient fait appel à un exorciste pour le «guérir» de son homosexualité. Peter, 22 ans, l’un des protégés du Refuge de Montpellier, s’est semble-t-il donné la mort il y a quelques jours. Son corps a été retrouvé par un randonneur en contrebas d’un pont, à Valmorel, en Savoie, rapporte Médiaterrannée.

Le président du Refuge, Nicolas Noguier, lui a rendu hommage sur Facebook: «Peter, jamais nous n’oublierons ces moments partagés lors desquels se mêlaient ton joli sourire en carapace et la profonde tristesse ancrée au fond de toi. Jamais nous n’oublierons tes moments de complicité avec les jeunes du Refuge de Montpellier. En septembre 2013, tu écrivais: “Mes parents deviennent de plus en plus hard dans leurs prières latines contre le diable. De toute façon, plus rien ne m’étonne après qu’ils aient fait appel à un prêtre exorciste pour me faire changer de bord”. Un randonneur a retrouvé ton corps hier soir en contrebas d’un pont… Nous ne te verrons plus physiquement au Refuge mais tu seras pour toujours dans nos cœurs. Tu étais la raison d’être du Refuge.»

Marraine du Refuge, la chanteuse Jenifer a également réagi à ce décès: «Rejeté par ses parents parce qu’il était homosexuel. Il s’est donné la mort. Plus que jamais de tout cœur avec Nicolas Noguier, tous les jeunes et les équipes de l’association Le Refuge. Continuons ce combat d’éveil et d’éducation pour éviter que se reproduise ce genre de drame insupportable.»

«Au moment ou l’on célèbre la Gay Pride sous la pluie à Paris, avec le président Jérôme Beaugé de l’Inter-LGBT et toute son équipe… Au moment où la Maire Anne Hidalgo a fait hisser vendredi deux larges drapeaux aux couleurs arc-en-ciel de la Gay Pride sur l’Hôtel de ville de Paris, je suis bouleversé et effondré par le décès de Peter, a commenté le contre-ténor montpelliérain Yann Golgevit, parrain du Refuge, cité par Médiaterranée. Il est inacceptable et impensable, en 2014, que des parents n’acceptent pas leur propre enfant pour une simple question d’orientation sexuelle! En tant qu’artiste, acteur culturel et social, il est de notre devoir d’être auprès des gens qui souffrent et de s’opposer à toutes ses discriminations! Dans ce terrible moment, je pense fort à Nicolas Noguier et à Frédéric Gal, ainsi qu’à toute la famille du Refuge: il est de notre devoir de lutter tous ensemble pour ne plus vivre de tels drames!»

D’autres personnalités ont partagé leur peine sur Twitter:

Si pour les associations le suicide ne fait aucun doute, Guy Bouchet, vice-procureur d’Albertville, estime que cette thèse a été «avancée un peu tôt» et que pour l’instant, «rien ne permet de [la] confirmer ou de [l’]infirmer», a-t-il déclaré à l’AFP, évoquant la possibilité d’un malaise ou d’une chute. Le jeune homme, porté disparu depuis le 13 juin, «portait des vêtements de ville et ne semblait donc pas parti pour une randonnée ou une marche en montagne». Une enquête a été ouverte, une autopsie doit être pratiquée dans les prochains jours.

Photo Le Refuge