Il n’y a pas que l’artiste que l’on aime, avec Angel Haze. Il y a aussi la femme, celle qui dit ce qu’elle vit et ce qu’elle pense. Interviewée par The Independent à la veille de monter sur scène à Glastonbury, elle s’étonne de ce que «tout le monde» parle d’elle et d’Ireland Baldwin, mannequin et fille d’Alec Baldwin (oui, cet Alec Baldwin-là) et de Kim Basinger, comme des «meilleures amies». «Je ne sais pas ce qu’il faut confirmer ou démentir aux médias en matière de relations, confie-t-elle. (…) Par certains côtés c’est marrant, par d’autres c’est nul.»

«Si nous étions deux mecs, ce serait la folie, une attention de folie négative. Avec nous, tout est très positif. Les médias disent des trucs comme “Oh elles sont si mignonnes, elles sont meilleures amies”. Un couple homo biracial, ce n’est quand même pas évident en Amérique aujourd’hui. Nous baisons et les amies ne baisent pas. Je n’ai jamais baisé un.e de mes ami.e.s..»

Et pourtant, le couple est loin de se cacher. Les comptes Twitter et Instagram des deux femmes regorgent de photos d’elles deux, de mots d’amour ou de taquineries qui laissent peu de doute sur la nature de leur relation. Difficile de faire plus clair:

https://twitter.com/IrelandBBaldwin/statuses/467273781195845632

https://twitter.com/AngelHaze/statuses/455192284351328258

https://twitter.com/AngelHaze/statuses/453695703244500993

https://twitter.com/IrelandBBaldwin/status/463517738455924736

https://twitter.com/IrelandBBaldwin/status/467723566591787009

De là à se marier, peut-être pas: «Qui veut se marier de toute façon? interroge Angel Haze lorsqu’on lui pose la question. Dès que vous le faites, vous commencez à vous inquiéter du divorce et de la pension alimentaire. (…) Être marié.e, c’est simplement être dans une relation.»