À l’occasion de la Marche des Fiertés qui défilera dans les rues de Paris ce samedi 28 juin, Facebook France lance une nouvelle fonctionnalité, déjà instaurée sur la version américaine depuis quelques mois. Désormais, les internautes ne sont plus confronté.e.s à un choix binaire au moins d’indiquer le genre qui leur correspond. De deux possibilités («homme» ou «femme»), le réseau social, qui a travaillé avec l’Inter-LGBT pour établir sa liste, passe à une cinquantaine. Sur Facebook, vous pouvez désormais être «androgyne», «FTM», voire «Two-spirit». Il est également possible de suggérer de nouvelles options.

«Il y a chez Facebook une vraie sensibilité autour de ces questions, explique Michelle Gilbert, directrice de la communication de Facebook France, dans un entretien à Têtu. Nous sommes très actifs, au sein même de la société mais aussi en externe. C’est une évolution naturelle pour une plateforme comme Facebook de refléter l’évolution de la société. Nous devons donner à chacun la possibilité de s’identifier comme il le souhaite.»

Aux États-Unis, la fonctionnalité est en place depuis le mois de février (lire Sur Facebook, on n’est plus forcément un homme ou une femme et Pourquoi Facebook permet désormais de choisir parmi plus de 50 termes pour définir son identité de genre). Pourquoi a-t-il fallu attendre juin pour que ce soit aussi le cas en France? «Cela est toujours simple et rapide de lancer ce genre de choses aux États-Unis mais dans les prochains jours, tous les autres pays d’Europe bénéficieront de ces options, le temps d’assurer la traduction des termes, indique Michelle Gilbert. Ce sera certainement le cas de l’Espagne et de l’Italie la semaine prochaine.» Au Royaume-Uni, le choix est possible depuis hier, vendredi 27 juin, soit, 24 heures avant la France alors qu’aucune traduction n’était nécessaire.

Pour modifier votre genre sur Facebook, rendez-vous sur votre profil. Le genre demeure associé au «sexe» (eh oui), qui est rangé dans la partie «Informations générales». Cliquez sur «Modifier» puis choisissez «Personnalisé» dans le menu déroulant:

Facebook genre

Tapez ensuite une lettre dans le champ vide, un nouveau menu se déroulera (seules les lettres «Z» et «K» ne font apparaitre aucun menu):

Facebook personnalise

Les internautes peuvent également choisir le pronom qu’ils/elles préfèrent: féminin, masculin ou neutre. Le neutre n’existant pas en français, Facebook a fait le choix d’une féminisation entre parenthèses:

Facebook pronom neutre
Ce bémol – comme l’écrit l’Association des journalistes LGBT (AJL) dans le kit publié en début de semaine, «on préférera un “tiret” ou un “point”: ne mettons pas les femmes entre parenthèses» – mis à part, ce changement est à saluer. «Il y a probablement une idée publicitaire derrière cette initiative mais elle va dans le bon sens», estime Théau Brigand, coordinateur de la commission politique de l’Inter-LGBT, cité par Têtu.

Reste plus maintenant à Facebook qu’ à faire preuve d’autant d’entrain pour supprimer les pages homophobes qui lui sont signalées…