LA MARCHE DE LA SEMAINE
Aux côtés du Projet You Can Play, des athlètes sont attendu.e.s au défilé qui clôt, dimanche 29 juin, la World Pride de Toronto. Parmi elles et eux, des vedettes du hockey comme Natalie Spooner des Toronto Furies, championne olympique, avec le Canada, aux Jeux olympiques de Sotchi: «Je suis ravie de représenter les Toronto Furies et les olympie.ne.s de Sotchi à cette marche. Je crois sincèrement aux valeurs portées par le Projet You Can Play, explique-t-elle sur Outsports. J’espère que les jeunes athlètes LGBT savent qu’ils/elles sont les bienvenu.e.s dans le monde du hockey féminin.»

L’ENGAGEMENT DE LA SEMAINE
Jason Collins s’engage auprès des Nations Unies pour sa campagne «Libres et égaux», contre les discriminations. Le basketteur américain out devrait être rejoint par Martina Navratilova, les stars de Bollywood Imran Khan et Celina Jaitly, l’activiste intersexe Hida Viloria.

Dans cet entretien, Jason Collins estime «dingue» que l’homosexualité soit encore pénalisée dans certains pays:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Jason Collins for United Nations Free & Equal‬

LE POST DE LA SEMAINE

En français et en anglais, cet article écrit sous pseudo raconte qu’un athlète camerounais, Thierry Essamba, spécialiste du 110 mètres haies, a été suspendu le 24 mai. Il serait «soupçonné» d’homosexualité.

LE MATCH DE LA SEMAINE
C’était le 15 juin, les Dégommeuses et l’équipe TSG, issue de l’association trans’ Acceptess-T, se sont rencontrées en paillettes et en crampons pour être visibles dans l’espace public et dire non à la lesbophobie et à la transphobie. «C’était un peu notre coupe du monde à nous», racontent les Dégommeuses sur leur blog Foot For Love.

LES INTERPRÉTATIONS DE LA SEMAINE
Différentes sur la traduction du mot «puto» scandé par des supporters mexicain.e.s lors des rencontres de l’équipe nationale contre le Cameroun et le Brésil. Une enquête avait été ouverte par la Fédération internationale de football (Fifa) à l’encontre de supporters mexicain.e.s suspecté.e.s d’avoir tenu des propos homophobes lors des rencontres de poule de la Coupe du monde.

La Fifa, finalement, refuse de sévir contre les supporters mexicain.e.s. L’enquête a estimé que ce mot n’est pas spécifiquement homophobe et que dans ce contexte, il faut l’interpréter au sens de «prostitué». Le Conseil national de lutte contre les discriminations du Mexique a pourtant lui-même statué contre l’usage de ce terme dans les stades: «Ce n’est ni une description ni une expression neutre, avait considéré l’organisme. C’est une qualification négative, stigmatisante, destinée à dévaloriser. Elle établit un amalgame entre l’homosexualité et la couardise, sans équivoque. Mais c’est aussi une façon de figurer les adversaires comme des femmes, en cherchant par cette équivalence à les ridiculiser dans cet espace sportif qui a toujours été conçu exclusivement pour les hommes. Le sentiment véhiculé par ce cri collectif dans les stades n’a rien d’innocent. Il reflète l’homophobie, le machisme et la misogynie qui sont toujours à l’œuvre dans notre société.»

LA FAN DE LA SEMAINE
Complètement immergée dans la Coupe du monde, Rihanna. La chanteuse est aux couleurs du Brésil, soutient le Portugais Cristiano Ronaldo dont l’équipe a été éliminée, mercredi. Rihanna aime l’Allemand Miroslav Klose. Elle a même envoyé un tweet à Karim Benzema, au soir du match nul contre l’Équateur. L’attaquant français, qui a buté contre l’excellent gardien, lui a répondu. Qualifiée pour les huitièmes de finale, la France est opposée, lundi 30 juin, au Nigéria (au cas où vous ne saviez pas).

LA VIDÉO DE LA SEMAINE
Les spationautes de la station internationale se prennent aussi au jeu de la Coupe du monde de football… en apesanteur, bien sûr.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Astronauts Get Into the World Cup Spirit‬

LA PAIX DES FOYERS DE LA SEMAINE
L’Allemagne bat les États-Unis (1-0) lors du dernier match de poules… et les deux équipes sont qualifiées pour les huitièmes de finale: «Tout le monde est content», s’amuse Steffi Graf en publiant sur Facebook, une photo avec son Américain de mari Andre Agassi.

graf agassi coupe du monde
L’Allemagne rencontre l’Algérie, lundi 30 juin. La rencontre Belgique États-Unis ferme le ban des huitièmes, mardi 1er juillet.

Sur le site du Parisien, le programme complet et la présentation des confrontations.

LE BALLON DE LA SEMAINE
Jusqu’au 13 juillet à la télé et après dans les stades, les champs, les rues. Adidas compte vendre 14 millions d’exemplaires de Brazuca. Le «virevolant» ballon de la Coupe du monde 2014 fait débat, auprès des gardiens de but, notamment.

Sur un site du CNRS, Images des maths, une magistrale et malicieuse démonstration: ce ballon est… cubique.

LA SUSPENSION DE LA SEMAINE
Pas de carton rouge en jeu mais 9 matches de suspension et quatre mois de toutes activités liées au football pour Luis Suarez pour avoir mordu le défenseur italien Giorgio Chiellini lors du match contre l’Italie, mardi, qui a vu la victoire de l’Uruguay, éliminant la Squadra azzurra de la Coupe du monde. Le joueur uruguayen, qui évolue à Liverpool, ne devrait donc retrouver les terrains qu’à la mi-octobre avec son club anglais. La Fédération internationale de football qui a prononcé la sentence, jeudi, a indiqué que l’appel n’était pas suspensif. Comme l’explique L’Équipe, l’attaquant, sans avoir reçu le moindre carton rouge, a «désormais écopé au total de 34 matches de suspension avec l’Ajax Amsterdam (7 pour avoir mordu un adversaire à l’épaule), Liverpool (8 pour des propos racistes envers Patrick Evra puis 10 après une morsure sur le bras de Branislav Ivanovic) et donc l’Uruguay».

La vidéo de la morsure est sur le site du quotidien britannique The Telegraph.

LE COMMENTAIRE DE LA SEMAINE
Qui n’a pas entendu au moins une fois le fameux «gooooaaaaaalll» des commentateurs sud-américains de football. Alejandro Fantino, sur Radio La Red AM 910, fait beaucoup mieux sur le but de Lionel Messi donnant, in extremis, la victoire de l’Argentine sur l’Iran, samedi 21 juin. Il poursuit le hurlement chanté d’un discours sur les merveilles que recèle l’Argentine, bien plus exceptionnelles que celles du Brésil qui n’a «que» le Pain de sucre, Copacabana ou Pelé quand l’Argentine a le pape… et Messi.

LE PORTRAIT DE LA SEMAINE
Sur Out, l’histoire de la joueuse trans’ Jayiah Saelua qui joue au sein de l’équipe de football des Samoa Américaines.

LE RECORD DE LA SEMAINE
Trois jours et une heure de ballon rond non stop pour la bonne cause: deux clubs amateurs de Moselle ont disputé, du 20 au 22 juin, le match le plus long de l’histoire, une heure de plus que le précédent record, 72 heures, détenu par deux équipes anglaises. Les joueurs, le 11 de départ assisté de 7 remplaçants, jouaient 2 heures et se reposaient 2 heures. Les fonds récoltés seront reversés à la lutte contre la maladie de Crigler-Najjar, une maladie hépatique très rare dont souffre la fille de l’un des joueurs sur le terrain pour ce record. Résultat? 475-473.

LE DÉPART DE LA SEMAINE
Versions contradictoires sur le départ d’Helena Costa du Clermont Foot un mois seulement après avoir été présentée au club. D’un côté, la déclaration pour le moins limite de Claude Michy, président du club de Ligue 2: «C’est une femme, elles sont capables de nous faire croire un certain nombre de choses (…) Elle a simplement dit: “je m’en vais”, on n’a pas réussi à lui faire changer d’avis. Elle part avec son secret».

De l’autre, Helena Costa. Après une conférence de presse au cours de laquelle elle s’est tenue au minimum, l’entraîneure portugaise a expliqué dans un communiqué qu’on lui a manqué de respect, raconte Le Parisien: «Il est inadmissible qu’un entraîneur apprenne le recrutement de joueurs par le secrétariat, via une liste de joueurs soumis à des tests médicaux. Le directeur sportif, qui était en vacances, n’a répondu à aucun de mes mails ou de mes messages, tout cela à cinq jours du début de la saison. (…) Après lui avoir demandé des explications, il m’a été répondu par mail: “Tu me fatigues avec tes mails”, (…) “je ne suis pas ton exécutant”, (…) “je ne suis pas à ta disposition”. Alors que depuis le début, il avait été convenu que tout ce qui avait rapport au groupe pro serait géré en collaboration avec Olivier Chavagnon, le directeur sportif».

Triste fin pour une histoire qui pouvait être passionnante et/ou édifiante mais qui est finalement retombée dans l’abyssale banalité que peuvent avoir parfois les relations humaines au travail.

LA DÉCOUVERTE DE LA SEMAINE
La lutte, sport millénaire. Venez vous y essayer les mercredis 2, 9, 16, 23 et 30 juillet, entre 19h15 et 21h45, au dojo du Centre d’animation Tour des Dames, 14-18, rue de la Tour des Dames, Paris 9e. Participation aux frais: 5 euros par séance (gratuit pour les adhérents de Paris Lutte à jour de leur cotisation). La Fédération sportive gay et lesbienne (FSGL) participe à l’opération.

L’OUVERTURE DE LA SEMAINE
Combiner nostalgie, avenir du sport, réflexion autour de l’effort. Ouverture, ce vendredi 27 juin, du Musée du sport à Nice.

LE TOURNOI DE LA SEMAINE
Deuxième rendez-vous pour le tournoi de pétanque organisé par Le club JBBC, la mairie du XIXe arrondissement de Paris et le Rosa Bonheur Buttes Chaumont, samedi 5 juillet de 13h30 à 18h30, 74, rue Botzaris. Après? La remise des prix et un apéritif à Rosa Bonheur.

LE HASHTAG DE LA SEMAINE
Vive émotion dans le monde du rugby. Sur Twitter, accompagné de #staystrongforows, des témoignages pleuvent en soutien à Owen Williams. Le demi d’ouverture gallois (4 sélections en équipe nationale) a été grièvement blessé aux vertèbres cervicales lors d’un tournoi à Singapour. Il a été opéré pour stabiliser la fracture.

LA RENCONTRE DE LA SEMAINE
À Wimbledon, Hugh Jackman est tombé sur Rafael Nadal:

LA BÉBÊTE DE LA SEMAINE
Et le tenant du titre, Andy Murray, a été interviewé par un chien très cabot:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Andy Murray meets Hacker T. Dog – Wimbledon 2014‬ 

LA FOULE DE LA SEMAINE
Saisie par Vera Zvonareva sur le site des Championships, à Wimbledon. Ferveur populaire et pique-nique devant les grands écrans de ce magnifique écrin de tennis. La joueuse russe, finaliste en 2010, de retour à la compétition depuis quelques mois après une opération à l’épaule et une convalescence d’un an et demi, a bénéficié d’une invitation pour entrer dans le tableau final en simple comme en double. Elle reste en course après un match marathon, jeudi, contre la Britannique Tara Moore au premier tour gagné 9 jeux à 7 au troisième set (il n’y a pas de tie break dans la manche ultime, à Wimbledon). Vera Zvonareva, a, en revanche, été éliminée en double aux côtés de Martina Hingis par la paire Cara Black-Sania Mirza.

LA PHOTO DE LA SEMAINE
Nicolas Mahut s’est entraîné avec deux champions qui collectionnent 23 titres du grand chelem, 17 pour Federer, 6 pour Edberg, respectivement 7 (2003-2007, 2009, 2012) et 2 (1988, 1990) sur le gazon londonien. Éliminé en simple dès le premier tour, engagé en double au côté de Michael Llodra, Nicolas Mahut est connu à Wimbledon pour avoir joué (et perdu) en 2010, au premier tour, le match le plus long de l’histoire du tennis, en 11 heures 5 minutes sur trois jours, contre l’Américain John Isner 6-4, 3-6, 6-7, 7-6, 70-68.

LES NAVRATILOTWEETS DE LA SEMAINE
Amélie Mauresmo, coach d’Andy Murray, pourquoi ce devrait être normal, indique Martina Navratilova en partageant cet article du New York Times.

Et comme l’indique pragmatiquement Murray dans cet article: «Il est possible que cela ne fonctionne pas. Cela n’a rien à voir avec leur fait qu’elle soit une femme. Ce n’est pas cela qui fera que cela fonctionne ou pas.». La championne américaine, co-détentrice, avec Billie Jean King, du record des titres à Wimbledon  (9 en simple, 7 en double, 4 en double mixte) a disposé d’une belle vue pour le match du tenant du titre qu’elle a commenté pour la BBC. Andy Murray a aisément passé son deuxième tour en atomisant le Slovène Blaz Rola 6-1, 6-1, 6-0.

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter: benedicteliesse