Un portrait de Michel Foucault, mesurant deux mètres sur deux, sera hissé sur la façade de la mairie du IVe arrondissement, cette après-midi, 30 ans jour pour jour après la mort du philosophe. «Ma façon la plus simple de lui rendre hommage», souligne Christophe Girard, le maire du IVe arrondissement

«L’homme, le militant et le philosophe manquent mais continuent à nous éclairer. Trente ans et pourtant ses analyses des dispositifs de pouvoir, du néo-libéralisme, du système carcéral, de la folie, de la sexualité – pour n’évoquer que les plus connues – sont plus que jamais d’actualité.

«Son œuvre et ses combats sont une source inépuisable d’inspiration. Ses thèses et recherches influencent aujourd’hui de nouvelles générations à travers le monde.

«Constamment reprise et réinterprétée, son œuvre vit. Sa mort même a été marquée de cette force créatrice, motrice qui caractérise son œuvre puisqu’elle est à l’origine de la fondation de la première association française de lutte contre le sida, Aides, avec son compagnon Daniel Defert

Michel Foucault Paris 4