«Si la sexualité est le plus gros problème dans leur vie, ces personnes doivent être très heureuses», a commenté Conchita Wurst au sujet de celles et ceux qui s’opposent à l’égalité des droits pour les personnes LGBT. Dans une interview accordée au Monde, la chanteuse autrichienne revient sur sa victoire à l’Eurovision et sur les remarques dont elle a été l’objet. Son «Nous sommes l’unité et rien ne peut nous arrêter» s’adressait aussi bien à Vladimir Poutine qu’à d’autres, a-t-elle expliqué au quotidien. Et c’est avec beaucoup de recul qu’elle encaisse les attaques à son encontre, se disant «honorée» d’être la cible de politicien.ne.s.

La drag queen, comme elle se définit elle-même, se confie en outre sur sa jeunesse, pendant laquelle assumer son homosexualité face aux autres fut extrêmement difficile. En plus des insultes et des violences, il a également fallu supporter le fait d’être l’objet de discussions. Son objectif aujourd’hui est de changer les mentalités pour faire reculer les discriminations.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Conchita Wurst: Les attaques des politiques ne me font rien