C’est le drame du jour. L’orchestre de la Manif pour tous, LPMT’Moov (avec Tugdual Derville à la batterie, s’il vous plaît!), ne pourra pas jouer/chanter pour la Fête de la musique, faute d’avoir pu trouver un accord avec la Préfecture de police de Paris. L’association anti-mariage pour tous dénonce la « stratégie d’usure » de la Préfecture de police « qui consiste à faire durer volontairement les « discussions » ». Un procédé qui dérange moins Ludovine de la Rochère et ses amis lorsque la droite fait de l’obstruction au Parlement sur les textes liés de près ou de loin aux questions familiales ou LGBT.