Devant la levée de boucliers qu’a provoqué le choix de Jacques Toubon pour devenir Défenseur des droits, l’Élysée réfléchit à un scénario où ni l’ancien député RPR ni François Hollande ne perdraient la face après un refus du Parlement. Jean-Jacques Urvoas, qui préside la Commission des Lois de l’Assemblée nationale, fera pression sur Jacques Toubon pour l’inciter à renoncer à sa candidature, mais celui-ci sera quand même auditionné pour y mettre les formes. À lire sur France Inter.

Photo Capture