AVIGNON
Électron libre dans la grande famille des Marches, Avignon a son Gay Cirkus, un événement exclusivement festif organisé par les commerçant.e.s LGBT-friendly de la ville. Lionel Pichon, restaurateur, fédère la journée depuis 2007: «De 12 commerces, on est passé à 18 aujourd’hui. C’est un événement gay-friendly pour soutenir les deux seuls établissements LGBT de la ville». Ne vous attendez donc pas à entendre beaucoup de slogans militants, l’ambiance sera plutôt à la fête: la journée comme à 16h avec le départ de la Marche allée de l’Oulle, et se poursuit dans les bars et les boîtes partenaires: La Scène, Cid Avignon, Bar LA Place, etc.

LYON
Dix-neuvième Marche pour Lyon qui se distingue du reste de la France avec un mot d’ordre non consensuel: «Droits des trans, PMA, IVG, GPA, prostitution. Nos corps, nos choix!» – GPA et prostitution étant évidemment à l’origine des débats. Il n’y a que la Lesbian and gay pride Lyon qui les fasse figurer au menu des revendications. Résultat, à l’appel d’Osez le féminisme 69, de nombreuses associations se sont désolidarisées de la Marche «sans toutefois appeler au boycott», précise Marie Da Fonseca, la porte-parole d’OLF 69. De son côté, Edwige Marty, la présidente de la LGP Lyon, affirme être très fière du mot d’ordre choisi car il permet d’«ouvrir le débat». Départ à 14h du Lycée du parc, au parc de la Tête d’or. Le cortège arrivera à partir de 17h sur le quai Saint-Antoine, au niveau de la passerelle du palais de Justice, où se tiendra un forum des associations LGBT de Lyon et de la région jusqu’à 19h.

METZ
L’association Couleurs Gaies et ses nombreux partenaires fêtent leur 12e Marche. Comme l’explique Matthieu Gatipon-Bachette, le président de l’association, «on attend beaucoup de monde! Nous sommes 3000 environ chaque année. Notre Marche a la chance d’avoir une cinquantaine de commerçants partenaires. Ca va de la boucherie-charcuterie à la boîte 100% LGBT». Les revendications, sous le slogan «We can do it», sont à la fois nationales et locales: «On aimerait que la Ville de Metz mette plus de moyens à notre disposition. Metz est mal classée parmi les villes LGBT-friendly. Pourtant on a du potentiel! On a Verlaine, Koltès, Cocteau qui a même réalisé les vitraux d’une église… Mais un seul élu qui participe aux Marches». Le rassemblement est prévu à partir de 12h sur la place Saint-Louis pour le village associatif. Départ de la Marche à 15h et retour, toujours place Saint-Louis, aux alentours de 17h.

NANTES
Dix-huitième Marche à Nantes, organisée par le Centre LGBT qui regroupe 15 associations. Selon Raphaël Bouyer, un bénévole, «on était 7500 en 2013, mais ça augmente chaque année! On est beaucoup soutenu.e.s par les élu.e.s, autant moralement que matériellement». Le Village des associations LGBT accueillera le public de 12h à 18h sur la place de Bretagne. Départ de la manifestation à 14h.

ROUEN
C’est un peu l’histoire d’une renaissance. Après une année 2013 marquée par une absence de concertation entre associations, l’année 2014 promet, selon Géraldine, la porte-parole de la Marche pour l’association Laisse Bien Ta Gaieté, d’être un grand cru: «On a réussi à s’entendre pour recréer du lien. Les syndicats professionnels ont suivi. Et la grande nouveauté, c’est que la mairie va hisser un drapeau arc-en-ciel! Il y a une cérémonie la veille de la Marche, et le drapeau restera sur le toit de la mairie jusqu’au lundi». Géraldine espère pouvoir créer avec les autres associations un Centre LGBT à Rouen après la Marche. Rendez-vous sur le cours Clémenceau pour le départ de la manifestation à 14h. Arrivée prévue pour 16h30 sur la place de la mairie, où auront lieu des prises de parole.

STRASBOURG
L’association Festigays est lancée pour sa 13e édition. Chaque année, elle collecte des fonds en organisant des soirées et propose aux associations LGBT de la région de leur financer un char et un stand sur le Village associatif: «Tout le monde est là en 2014! 18 associations! C’est la première fois que les 18 sont disponibles en même temps», se réjouit Yves Lorentz, le président de Festigays, voyant là le signe d’une année d’anthologie. Strasbourg fait partie des Marches les plus importantes en terme d’affluence. Il y avait 12000 participant.e.s en 2013. Rendez-vous à partir de 11h dans le village des associations installé sur la place de l’Université. Départ de la Marche à 14h et retour des manifestant.e.s place de l’Université vers 17h.

TOULOUSE
La Marche, qui fête ses 20 ans en grande pompe, vient couronner un festival culturel de 15 jours à Toulouse. Elle est organisée par le collectif d’associations Arc-en-ciel qui compte «une vingtaine d’adhérents sur les 40 associations qui luttent contre les discriminations en Midi-Pyrénées», explique fièrement Matthieu Lauvernier, co-référent de la commission «Pride». Rendez-vous à partir de 11h sur la place du Capitole pour le Village associatif, et à partir de 14h pour le départ de la Marche! À l’arrivée, un flashmob spécial Stromae devrait faire bouger la place du Capitole.

TOURS
Selon Sébastien Tüller, l’administrateur du Centre LGBT de Touraine, «tout est prêt pour la 9e Marche». L’an dernier, au moins 2500 personnes étaient au rendez-vous. «Nous espérons faire encore mieux, même si la Ville est passée à droite. Et quand on sait que Babary [le nouveau maire UMP] participait aux «manif pour tous»… A priori un élu devrait le représenter». Le Village s’installera au Château de Tours à partir de 12h. À 14h30, ce sera l’heure des discours de personnalités politiques et de représentants syndicaux. Départ de la Marche à 15h, retour devant le Château aux alentours de 17h avec des animations assurées jusqu’à 22h.

ZURICH
La Marche partira à 14h depuis l’Helvetiaplatz. Avec une invitée surprise cette année: Conchita Wurst!