Manuel Le Coac’h, coach armoricain, est catégorique: «Sans prise en charge efficace, l’angoisse du coming-out peut entraîner de nombreux problèmes: rougissements, nausées, transpirations etc». D’où l’utilité de sa méthode de coaching Easy coming-out, le coming-out facile «une méthode 2 en 1» «scientifique» et «exacte» en cinq secrets pour franchir cette étape douloureuse.

Ironique? Bienvenu.e.s sur la plateforme interactive, satirique et documentaire Easy coming-out qui doit être lancée mardi 24 juin sur Arte web en coproduction avec Once Upon, une société de production bordelaise fondée par Camille Duvelleroy et Méline Engerbeau. Sous l’apparence d’un programme de coaching pour réussir son coming-out, cette plateforme n’a pourtant rien d’un mode d’emploi. Explications.

UN FAUX PROGRAMME PRÉTEXTE
Né il y a deux ans d’une idée commune des deux jeunes femmes, et du «parcours personnel» de l’une d’entre elle, Camille Duvelleroy, «qui faisait qu’elle avait envie de parler du coming-out», Easy coming-out est en réalité un faux programme de coaching, prétexte pour parler d’un sujet de société de manière décomplexée et dédramatisée.

«Je suis fervente partisane du coming-out», explique Camille Duvelleroy. Elle poursuit: «Mais souvent on parle seulement du coming-out enfant-parents alors que c’est des deux côtés que ça se passe: il y a quelqu’un qui vous écoute sortir du placard. Nous, on a voulu poser la question des deux côtés.»

«Complétement caricaturale et décalée», la plateforme interactive, au ton humoristique, souhaite à sa manière banaliser le coming-out. «J’avais envie d’en rigoler, car si on y arrivait, ce serait un grand pas en avant», souligne Camille Duvelleroy. Dans son germe, le projet a pourtant bien évolué. «On s’est aussi posé la question d’en parler sérieusement: comment avoir une dimension documentaire dans un programme humoristique?» ajoute-t-elle. Et cela semble réussi.

UN TRAVAIL JOURNALISTIQUE SCÉNARISÉ
Pour le volet documentaire, Easy coming-out rassemble sur sa plateforme 30 à 45 articles écrits, les «easy files», de la journaliste freelance Johanna Luyssen (une ancienne de Causette) pour évoquer différentes questions autour de l’homosexualité et du coming-out: pourquoi la bisexualité n’est pas reconnue? Qu’est-ce que l’outing? Comment est né le terme de coming-out? etc. Au départ de projet, les conceptrices ont également travaillé avec des associations comme Contact ou Le Refuge pour recueillir des témoignages de coming-out: la clé du programme.

Un travail journalistique scénarisé, puisque chaque séquence du programme de coaching est également précédé de scénettes jouées par des comédien.ne.s professionnel.le.s de la compagnie bordelaise Les Petites Secousses. «On voulait retrouver cette émotion du coming-out et le mieux c’était de commander des textes à un metteur en scène, de les rejouer et de les filmer», précise Camille Duvelleroy. Elle conclut: «Le coach est juste-là pour faire la démonstration qu’il n’y a pas de mode d’emploi du coming-out et qu’il faut juste se parler».

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Easy Coming Out – La bande-annonce – ARTE

Photo Once Upon/Arte