Le genre neutre, reconnu au printemps par l’Australie et l’Inde, caractérise des personnes qui pour la plupart ne souhaite pas se définir comme homme ou femme. C’est aussi l’objet d’étude de la photographe américaine Chloe Aftel, l’auteure d’une série très sobrement intitulée Agender, rapporte Konbini.

Sensibilisée à la cause de ceux/celles qui préfèrent qu’on utilise «they», et non pas «he» or «she» pour les désigner, la photographe a notamment été profondément marquée par l’histoire de Sasha Fleischman, brûlé.e aux jambes en novembre 2013, par un de ses camarades qui voulait lui faire une «blague». Immortalisés dans leur environnement quotidien, les sujets agenrés de Chloe Aftel interpellent le spectateur et nous laissent ainsi entrer dans leur intimité.

À lire sur Konbini.

Photo Chloe Aftel