BORDEAUX
«La famille pour tous», tel est le mot d’ordre de la Marche 2014 à Bordeaux. Avec des revendications portées haut et fort: «C’est une urgence pour les familles homoparentales qui doivent être protégées par la loi, une promesse pour les jeunes lesbiennes, gais, bi.e.s et trans’ mis.es à la porte de leur famille en raison de leur orientation sexuelle et un pied de nez aux “manifs pour tous”, et à leur conception arriérée de la famille». La Marche partira de la place de la République à 14h et arrivera place des Quinconces aux alentours de 17h où le Village associatif et un concert attendront les manifestant.e.s. Selon Paul Vinot, le président de la Lesbian and gay pride Bordeaux, «on devrait avoir plus de monde qu’en 2013, où nous étions environ 5000. Cette année, il n’y a plus le climat bizarre qui régnait l’an dernier pendant les “Manif pour tous”».

LILLE
La ville du Nord de la France organise l’une des plus grandes Marches du pays. L’an dernier, elle avait réuni au moins 12000 personnes. Les organisateurs/trices peuvent compter sur le soutien de la Ville qui reproduit chaque année l’affiche de la Marche dans ses panneaux protégés: «Nous en avons 68 cette année!», se réjouit Frank Danvers, le président de la Lesbian and gay pride Lille. Le Village associatif déploiera ses stands dès midi sur la place de la République. En tout, 25 associations seront représentées. Le rassemblement pour la Marche aura lieu à 13h30 «avec la présence d’élu.e.s dans le carré de tête, de nombreuses associations, des syndicats, des partis politiques, et une dizaine de chars». Tout le monde réuni autour d’un même mot d’ordre: «Égalité des droits sans exceptions».

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Lesbian & Gay Pride Lille 2014

RENNES
Le Centre gay, lesbien, bi et trans (CGLBT) de Rennes qualifie sa Marche d’«événement populaire marquant de la capitale bretonne». Un Village associatif sera installé sur l’esplanade Charles de Gaulle de midi à 19h. Départ de la Marche prévu pour 14h. Le cortège reviendra sur l’esplanade Charles de Gaulle sur le coup des 17h, après une pause place de la mairie pour une prise de parole militante. Le mot d’ordre 2014: «Nos vies, nos corps: des droits». Julien Fleurence, le vice-président du CGLBT Rennes et coordinateur de la Marche, promet également une soirée de clôture mémorable à L’Étage du Liberté, salle de spectacle qui sera transformée pour l’occasion en night club.