Après sa victoire en junior et ses réflexions sur Serena Williams, l’ex-numéro 1 mondiale raconte la finale (perdue) en Fed Cup en 2005, s’extasie sur le talent de Rafael Nadal, se souvient de la victoire de Yannick Noah en 1983 – qui «a déterminé le reste de [sa] vie» –, évoque ses débuts de consultante, Gustavo Kuerten, Andre Agassi, la Coupe Davis…

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur «Roland-Garros et Moi» avec Amélie Mauresmo