Comment êtes-vous devenue la marraine de cette Marche des fiertés LGBT de Paris? J’ai été invitée pour jouer sur scène pour la Marche en tant qu’artiste, et j’ai été enchantée qu’on me demande de représenter cet événement cette année. La gay pride et la communauté LGBT sont très importantes pour moi, et je suis tellement fière de travailler comme ambassadrice pour cette cause, c’est une grande responsabilité et je vais donner le meilleur de moi-même.

Quelle sont vos relations avec la communauté LGBT? La plupart de mes ami.e.s et mon meilleur ami sont homos, ma coiffeuse est trans’ et lorsque j’ai emménagé à Londres quand j’étais ado, quand j’étais en difficulté en tant qu’artiste, c’est la communauté homo qui s’est intéressée à moi et qui s’est occupée de moi. J’ai eu un couple de drag queens qui étaient comme mes parents adoptifs, et un autre ami homo qui me donnait de quoi manger. Mon premier concert en solo s’est fait dans un sauna gay, le Chariots dans East London. Ces lieux m’ont tant apporté durant toutes ces années et je veux rendre la pareille. Je crois que pour que les LGBT soient vraiment accepté.e.s, il faut qu’il y ait plus d’interactions avec la société en général. C’est plus dur de discriminer quelqu’un quand on le connaît vraiment, ce sont les interactions qui cassent les préjugés. Mon meilleur ami est gay, moi je suis hétéro, et quand on sort en couples, je vois tellement de différences entre son comportement là où il se sent en sécurité, chez lui, comparé à celui qu’il a en public. Quelque chose d’aussi naturel que de tenir la main, passer son bras autour de la personne qu’on aime au cinéma, peut potentiellement être dangereux à moins d’être dans un endroit sûr. Ce qui me montre qu’il reste du travail pour changer les attitudes.

La gay pride est quelque chose d’important! Quand on parle de racisme, la victime peut se tourner vers sa famille pour avoir du soutien, pour les LGBT ce n’est pas toujours le cas, ils et elles se retrouvent souvent seul.e.s alors qu’ils/elles sont particulièrement vulnérables. La gay pride, c’est une communauté, du soutien, et un sens de la famille. Voilà pourquoi je suis fière d’être le visage de la Marche de Paris. Je suis très privilégiée, car je voyage à travers le monde, j’ai chanté dans des soirées homos tenues secrètes en Russie et au Moyen-Orient où la loi ne fait pas grand chose pour protéger la communauté LGBT, en fait dans certains endroits il y a même la peine de mort. Alors je veux utiliser ma position à la Marche des fiertés de Paris pour être un exemple de ce qu’on peut accomplir dans le monde. Nous devons nous unir et nous soutenir les uns les autres.

Vous sentez-vous concernée par les revendications de la communauté LGBT? Oui bien sûr! Depuis que j’ai enregistré des albums, j’ai chanté à plusieurs prides dans le monde et l’an dernier j’ai travaillé avec deux associations, l’une pour l’égalité hommes/femmes à travers le monde, en partenariat avec les Nations Unies, l’autre qui s’appelle Warriors For Love avec Amnesty International aux Pays-Bas. L’égalité est quelque chose qui compte énormément pour moi, que ce soit concernant la race, le genre ou l’amour. Je ne demande pas un traitement spécifique pour la communauté LGBT, ce que je demande c’est l’égalité des droits dans tous les domaines. Chacun.e mérite le droit de suivre son chemin personnel vers le bonheur et de suivre ce qui lui parait naturel, pourvu que ça ne fasse de mal à personne. Dans le clip Give Me More, j’ai demandé au réalisateur de choisir des personnes de différentes origines ethniques pour le tournage, car je veux promouvoir ma vision de l’égalité dans le monde. Dans Shooting Star avec Zaho, on suit un couple homo qui se marie, car je voulais montrer mon soutien à cette cause avant le vote de la loi en France l’an dernier. Avant de signer mon album solo en 2011, j’ai fait un album avec Sydney Samson qui s’appelait Dynamite, remixé par Nicky Romero, et la vidéo montrait une histoire d’amour lesbienne, c’est ma façon d’aider à ouvrir l’esprit des gens.

Avez-vous une relation privilégiée avec votre public français? Oui! J’adore mes fans français.es, ils et elles sont très important.e.s pour moi, m’ont toujours tellement bien accueillie et font preuve d’une grande loyauté! J’appelle mes fans mes «Stars» [«étoiles»] et ma chanson Shooting Star a été écrit pour eux/elles, pour encourager les gens à suivre leurs rêves et leur rappeler leur force. Il semblerait que j’ai une grande affinité avec la France et les Français.es, d’avoir travaillé avec David Guetta et récemment Zaho, d’avoir été en couverture de l’édition française de Playboy en 2010 et d’avoir lancé ma propre émission de radio I Like This Beat avec FG Radio, j’ai joué deux fois à l’Olympia à Paris l’an dernier et plus récemment j’ai signé un contrat pour deux albums avec Mercury/Universal. De grandes opportunités m’ont été données ici et j’en suis très reconnaissante! Mon premier album I Like This Beat sortira cette année et j’ai eu la chance de travailler avec des artistes et producteurs très talentueux.

 

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur David Guetta ft. Tara McDonald – Delirious HD (Music Video + Lyrics)

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=jmuk2pAJxmc

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Tara McDonald vs Sidney Samson – Dynamite (Nicky Romero Remix) (Official Video HD)

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Tara McDonald – Shooting Star ft. Zaho

Photo Gravity