Huit mois après l’adoption de la loi ouvrant le mariage aux couples de femmes et d’hommes, les célébrations débutent aujourd’hui, samedi 29 mars. Dès minuit passé et la loi entrée en vigueur, les premiers couples ont été unis. Un moment historique pour un pays où, comme le rappelle The Independent, une loi interdisait encore la «promotion» de l’homosexualité il y a à peine plus d’une décennie.

Le tout premier mariage célébré a été celui de Neil Allard et Andrew Wale, à Brighton, rapporte Gay Star News:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur First ever UK gay marriage ceremony

Si les débats ont été houleux au Parlement par moments, le Royaume-Uni n’a pas eu à subir de manifestations d’anti-égalité des droits comme cela fut le cas en France dans le même temps. L’avancée, portée par le Premier ministre conservateur David Cameron – parfois contre son camp –, est soutenue par plus des deux tiers de la population selon les sondages – même si 22% des personnes interrogées par la BBC Radio 5 pour un sondage publié vendredi affirment qu’elles refuseraient une invitation à un mariage de couple homo.

Même l’Église anglicane, par la voix de son chef spirituel l’archevêque de Canterbury Justin Welby a fait savoir qu’elle ne combattrait plus le mariage des couples homos. «Je crois que l’Église a réagi en acceptant pleinement que c’est la loi, et devrait réagir samedi en démontrant samedi en paroles et en actes l’amour du Christ pour chaque être humain», a-t-il déclaré au Guardian. Les évêques de Buckingham Alan Wilson et de Salisbury Nick Holtam sont allés jusqu’à se réjouir de l’ouverture du mariage:

«Permettre aux couples homos de se marier est bon pour tout le monde, et j’en suis enchanté, écrit Alan Wilson sur Pink News. Il est temps de cesser de parler de « mariage gay »: le terme légal, personnel et social est, simplement, « mariage ».»

Pour marquer l’entrée en vigueur de la loi, des drapeaux arc-en-ciel ont été hissés sur deux bâtiments du gouvernements, celui qui abrite les conseillers du Premier ministre et le Scotland Office.

«Félicitations aux couples homos déjà mariés – et mes meilleurs vœux à ceux qui s’apprêtent à l’être en ce jour historique», a tweeté David Cameron ce matin.

 

«En Grande-Bretagne, cela n’aura plus d’importance que vous soyez hétéro ou homo: l’État reconnaîtra votre relation de la même façon», écrivait-il hier sur Pink News.

«C’est quelque chose qui a été très important pour moi. J’ai eu tellement de chance de rencontrer la plus incroyable compagne en Sam et notre mariage tient une part très spéciale dans notre engagement l’un vis-à-vis de l’autre. Bien sûr le mariage demande du travail, de la patience, de la compréhension, mais ce qu’il apporte en échange en termes d’amour, de soutien, de stabilité et de bonheur est inestimable. Ce n’est pas quelque chose que l’État devrait refuser à qui que ce soit en raison de la sexualité. Quand l’amour est divisé par la loi, c’est la loi qui doit changer.»

«Enfin, après des années de militantisme, et face à une opposition coriace, n’importe quel couple qui souhaite se marier peut se marier, renchérit son vice-Premier ministre dans la vidéo ci-dessous. Ensemble nous avons fait de ce pays un endroit où l’amour, hétéro oiu homo, est célébré, et nous devrions tous lever notre verre à cela. J’espère qu’alors que vous régler les questions de dernière minute et que vos proches se rassemblent, vous aurez une journée mémorable. Belle et long vie ensemble à vous et à votre partenaire. Et que notre pays ait un future plus juste, plus moderne et plus égalitaire.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Same Sex Marriage: Message from Nick Clegg

Les mariages célébrés à l’étranger ont, eux, été reconnus le 13 mars. L’Écosse prépare à son tour l’ouverture du mariage, les premières unions sont prévues en octobre. L’Irlande du Nord, en revanche, reste très divisée sur le sujet.

Photo Capture