À la tête du festival d’Avignon depuis l’été 2013, le metteur en scène Olivier Py qui se revendique «homosexuel, chrétien et homme de théâtre» présentait à Paris, vendredi 21 mars, la programmation de l’édition 2014 de la plus importante manifestation théâtrale française. Pour cette 68e édition, une place plus importante a été accordée au théâtre jeune public avec notamment trois pièces dont Même les chevaliers tombent dans l’oubli (2013), du dramaturge togolais Gustave Akakpo, mise en scène par Matthieu Roy, qui raconte l’histoire d’une petite fille blanche, noire dans sa tête et qui souhaite devenir un chevalier.

Olivier Py l’a rappelé jeudi 20 mars à Avignon: «Les parents vont au théâtre parce que leurs enfants les y emmènent», rapporte Le Monde. Interrogé sur les récentes annulations ou déprogrammations de pièces jeune public pour les scolaires comme La princesse qui n’aimait pas les princes en février au Perreux-sur-Marne, ou Oh Boy ! (jouée au off d’Avignon en 2010) à Bonneuil-sur-Marne début mars, le nouveau directeur du festival a donc souligné l’importance du théâtre comme facteur de mixité sociale pour la jeunesse. «Parler de genre à des enfants, loin de les pervertir, tout simplement sauve des vies», a-t-il conclu avec émotion.

Si la vidéo ne s’affiche pas, cliquez sur Olivier Py: « Parler de genre à des enfants, loin de les pervertir, tout simplement sauve des vies ».

Photo Florian Bardou