Dans Qui a peur de Vagina Wolf?, le personnage d’Anna, à qui l’on demande ce qui lui fait le plus peur dans la vie, répond: «vivre à Miami avec mes parents». La vraie Anna Margarita Albelo a dû affronter cette peur. Elle qui aime à répéter qu’elle est de la «do-it-yourself generation», qui chérit son indépendance et ne lâche jamais ses rêves (la preuve avec ce film) a dû mettre sa fierté dans sa poche et retourner dans sa famille.

Mais les choses ne se sont pas du tout passées comme elle le craignait, et sa famille l’a aidée bien plus qu’elle le croyait possible. Dans la vidéo ci-dessus, la réalisatrice raconte comment sa famille l’a soutenue et a soutenu son film, allant jusqu’à la représenter lors de festivals auxquels elle ne pouvait pas se rendre en personne.

Si la vidéo ne s’affiche pas, cliquez sur «Qui a peur de Vagina Wolf?» – De l’importance de la famille, avec Anna Margarita Albelo

Voir aussi Rencontre avec Anna Margarita Albelo, réalisatrice de «Qui a peur de Vagina Wolf?»